Lead
La perception des couleurs devrait-elle être considérée comme source de raisons favorisant une théorie concernant la nature des couleurs ? Le projet tentera de déterminer le lien entre la perception et la nature des couleurs en analysant les différents arguments proposés par les philosophes et scientifiques contemporains.

Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche

          De nombreux scientifiques et philosophes ont argumenté que les faits découverts vis-à-vis de la perception des couleurs motivent l’une ou l’autre théorie de la nature des couleurs. En particulier, certains de ces faits semblent pousser nombre de chercheuses et chercheurs à adopter une théorie rejetant l’idée que les couleurs soient des propriétés des objets que nous rencontrons dans notre vie de tous les jours.

          Le projet tentera d’évaluer les différents arguments présentés au cours de cinquante dernières années dont le but est de déterminer la relation évidentielle entre la perception et la nature (ou « ontologie ») des couleurs. Nous nous pencherons d’abord sur les arguments basés sur les phénomènes empiriquement découverts puis considérerons finalement les arguments tirés d’une considération approfondie de notre expérience des couleurs ne faisant pas appel à une recherche scientifique.

 

Contexte scientifique et sociétal du projet

          Le projet s’inscrit dans une tradition large investiguant la relation entre notre perception du monde et sa nature. La réalisation du projet nous permettrait donc de mieux saisir la relation générale entre ces deux éléments.

          En outre, le projet interroge certains aspects méthodologiques de la recherche actuelle qui semble présupposer une certaine attitude vis-à-vis de la pertinence des résultats empiriques concernant la perception pour une théorie d’ordre ontologique.