Lead
L'objectif de ce projet, ancré dans une démarche empirique de type ethnographique au sein de deux groupes d'acteurs, est de mener une analyse contrastée des visions concurrentes et des points aveugles du débat sur la géo-ingénierie solaire.

Lay summary

Depuis la fin des années 2000, la géo-ingénierie solaire (injection de particules réfléchissantes dans la stratosphère pour contrecarrer le réchauffement climatique) gagne en crédibilité et en acceptabilité dans le paysage des réponses possibles au réchauffement climatique. Les débats actuels (très nourris) sur la faisabilité et les conséquences potentielles de la géo-ingénierie solaire risquent de court-circuiter la nécessaire délibération démocratique et publique sur ces projets de grande envergure, notamment au détriment d’autres possibles et/ou nécessaires à l'heure de la crise environnementale mondiale. Ce projet mènera une étude ethnographique de deux groupes d'acteurs, l'un exprimant son opposition et l'autre plaidant pour une exploration (prudente) des options de géo-ingénierie solaire. L'objectif est d'ouvrir une analyse contrastée des visions concurrentes et des points aveugles de ce débat. Trois pistes de réflexion seront explorées: la vulnérabilité face aux conséquences du réchauffement climatique, les échelles de la gouvernance climatique et les temporalités de la délibération démocratique. Cette analyse devrait mettre en lumière la co-production de régimes d'expertise concurrents et ancrés dans des régimes de légitimation différents. Les résultats attendus sont des contributions scientifiques ainsi que des interventions destinées aux décideurs.