Lead
Cette étude a pour but de caractériser la relation entre le style comportemental d’une personne (i.e., les manières d’agir caractéristiques d’une personne) et les états affectifs (sensations, émotions, humeurs) de cette même personne. Les deux principales théories évaluées sont la théorie causale d'une part et la théorie constitutive d'autre part.

Lay summary
Il arrive que la manière de se comporter exprime un état affectif. Mais quel est exactement la nature de la relation entre le comportement et l'état affectif ? D’après la théorie causale, les états affectifs jouent un rôle causal dans le comportement des uns et des autres. Par exemple, la colère de Paul cause son comportement agressif, la timidité de Paul cause sa réaction gênée, etc.

D’après la théorie constitutive, la réaction agressive de Paul serait indissociable de la colère de Paul : elle n’en est pas la conséquence, mais un élément constitutif. Une particularité de cette analyse est qu’elle implique la possibilité de percevoir un état affectif. Voir une personne qui se comporte de manière colérique, joyeuse ou timide revient à voir la colère, la joie ou la timidité en cette personne. Au contraire, d’après la théorie causale, on ne peut pas percevoir l’état affectif, mais uniquement sa conséquence. L’état affectif lui-même ne serait perceptible que par introspection.

Même si la théorie causale semble la plus intuitive, il n’en demeure pas moins que la façon ordinaire de s’exprimer plaide parfois en faveur de la théorie constitutive. Il n’est effectivement pas rare d’entendre des expressions du type : « j’ai vu la colère dans ses yeux », « j’ai vu le mépris dans son regard ». Faut-il prendre au sérieux ce type de formules, ou s’agit-il de métaphores ?