Lead
Développement de nouveaux inhibiteurs contre les morbillivirus tel que le virus de la rougeole.

Lay summary

Grâce à la disposition d’un vaccin très efficace, le virus de la rougeole est actuellement en voie d’éradication mondiale. Il est proposé, cependant, que le succès de la finalisation du programme d’éradication nécessitera également l’utilisation d’antiviraux spécifiques. Malheureusement de tels inhibiteurs n’existent pas, ou sont en cours de développement.

Notre projet s’articule donc autour du développement d’inhibiteurs spécifiques, notamment,  contre le virus de la rougeole. Pour cela, nous avons combiné les expertises suivantes: virologie, biologie structurale et chimie/bio-informatique. Plus précisément, nous développons, d’une part, de nouveaux tests cellulaires (ciblant l’étape d’entrée du virus dans la cellule) permettant l’identification de nouvelles molécules inhibitrices par criblage à haut débit. D’autre part, nous employons la technologie de cryo-microscopie électronique afin de déterminer à haute résolution la structure tridimensionnelle des protéines permettant l’entrée du virus dans la cellule. De telles structures devraient nous permettre, dans un second temps, de raffiner par conception basée sur la structure et synthèse chimique les molécules inhibitrices. Finalement, ces approches ont également le potentiel de délivrer des informations essentiels en ce qui concerne les mécanismes de résistances des virus face à ces nouveaux antiviraux et, de ce fait, les améliorer.

Nous sommes convaincus que le développement dans un futur proche de nouveaux médicaments efficaces contre les morbillivirus et le virus de la rougeole nécessite le travail en commun d’expertises diverses et complémentaires, tel que proposé dans ce projet multidisciplinaire.