Lead
Etude de faisabilité d'une radiothérapie de rattrapage couplée à une hyperthermie adjuvante délivrée par unsystème à ultrasons de haute intensité guidé par IRM (MRgTUS) chez les patients avec cancer de la prostate récidivant après prostatectomie radicale.

Lay summary
Dans le cadre de ce projet nous cherchons à apporter la preuve d'une nouvelle option thérapeutique pour des patients souffrant d'une rechute tumorale après une chirurgie radicale de la prostate, afin d'améliorer l'espérance de survie et le confort de ces patients.

La radiothérapie externe (EBRT) représente le traitement de référence pour les patients présentant une récidive biochimique après prostatectomie radicale (RP), avec toutefois un risque d'effets secondaires lorsque les doses dépassent les 70 Gy. La combinaison hyperthermie (chauffer les tissus à une température supra-physiologique, entre 41°C et 43°C) et radiothérapie est très intéressante car elle utilise les principes de la radiobiologie, de la biologie moléculaire, et de la physiologie de la tumeur pour améliorer l’index thérapeutique. 

Le but de cette étude pilote est de combiner de l’hyperthermie modérée générée par un système à ultrasons de haute intensité guidé par IRM (MRgTUS) avec de la EBRT chez 10 patients présentant un rechute locale macroscopique après RP. Les ultrasons de haute intensité représentent une forme d'énergie mécanique similaire à l'échographie. Avant d’arriver à l’étape clinque, l'équipe sera chargée de concevoir et fabriquer un applicateur transpérinéal de contact  à ultrasons thérapeutiques utilisé pour un ciblage précis et pour un dépôt de chaleur volumétrique. Un nouveau type de transducteur thérapeutique  transpérinéal MRgTUS sera fabriqué et validé sur des tissus ex vivo. Trois objectifs principaux sont définis : 1) le contrôle précis de l’hyperthermie : couverture uniforme en température à 41°C dans la région cible et reproductibilité entre les patients (écart type attendu de 0.5°C). 2) Preuve de concept en clinique : efficacité du l’hyperthermie MRgTUS en termes de durée (au maximum 1.5h au total), réalisation consécutive de l’hyperthermie et de la radiation externe (au maximum 4h entre les deux). 3) Sécurité et tolérance du patient : pas d’effets indésirables sur les os alentours, tissus et organes à risques, compatibilité du double traitement.