Lead
Nouvelles molécules à base de ruthénium pour le traitement de maladies induites par des parasites apicomplexes (toxoplasmose, malaria)

Lay summary
Les maladies telles que la Malaria, toxoplasmose, neosporose, la maladie du sommeil et bien d'autres sont causées par des parasites dits apicomplexes. Ce sont des maladies qui induisent de graves problèmes, humains et économiques, dans les pays touchés.
Malheureusement, le développement de nouveaux médicaments contre ces parasites reste très limité, bien que les traitements actuels soient de moins en moins efficaces, avec en particulier l'apparition de nombreuses résistances.
Dans le cadre de ce projet, des spécialistes en chimie, biologie moléculaire et parasitologie vont joindre leurs forces pour exploiter des molécules à bases de ruthénium, actuellement candidates pour être utilisées contre le cancer, afin d'en faire des molécules potentiellement anti parasitiques.
Dans ce projet, nous nous concentrerons dans un premier temps sur le parasite T. gondii, car celui-ci est considéré comme un organisme modèle pour les études cliniques et pharmacologiques.
Plus précisément, nous envisageons d'exploiter les auxotrophies du parasite T gondii, telles que l'arginine, les purines, les polyamines, que le parasite doit récupérer de son organisme hôte pour survivre. En conjuguant nos complexes de ruthénium à ces molécules, nous espérons augmenter la prise de ces complexes par les parasites. Les plus prometteurs d'entre eux, identifiés par des mesures in vitro, seront également évalués in vivo. Nous tenterons également d'identifier les cibles cellulaires et comprendre le ou les mécanismes d'action.
En parallèle, d'autres études in vitro seront effectuées contre les parasites Plasmodium, Trypanosoma, Giardia, afin d'obtenir des informations sur le potentiel de ces complexes comme médicaments antiparasitiques.
A la fin du projet, nous espérons être en mesure d'avoir 3-5 complexes actifs et sélectifs contre un ou plusieurs de ces parasites, ainsi que de bonnes efficacités in vivo. Il sera ainsi envisageable de passer aux tests précliniques et cliniques.