Lead
Le changement climatique constitue l'un des plus grands défis de notre temps, où les sciences---en particulier les sciences climatiques---jouent un rôle crucial. Dans ce contexte, la philosophie des sciences offre des outils pertinents pour cerner ce rôle et mieux aborder le défi climatique.

Lay summary
S'il existe un large consensus scientifique au sujet des projections climatiques globales, la fiabilité des modélisations régionales à haute résolution et à long terme est plus faible. D'une certaine manière, la modélisation climatique, ainsi que les processus de prise de décisions qui en dépendent, font face à une tension entre le développement de modèles de plus en plus complexes, et des contraintes épistémiques fondamentales liées aux projections à haute résolution et à long terme. Les quatre parties de ce projet considèrent cette tension avec les outils de la philosophie des sciences.

La première partie fournit un panorama détaillé des principales questions épistémiques soulevées dans la littérature scientifique et du degré de consensus scientifique sur ces questions. La seconde partie a pour but d'évaluer dans quelle mesure certaines caractéristiques épistémiques structurelles des modèles climatiques nécessitent un changement de paradigme dans l'épistémologie des sciences climatiques. La troisième partie élabore un cadre conceptuel pour appréhender les mécanismes explicatifs à l'oeuvre en modélisation climatique. La quatrième partie considère la modélisation climatique régionale en Suisse comme cas d'étude.

Ce projet vise ainsi à clarifier les fondements méthodologiques et épistémologiques des sciences et de la modélisation climatiques sous l'angle de la philosophie des sciences, dans le but de fournir les outils les plus pertinents pour faire face au défi climatique.