Lead
Au sein du champ éditorial régional, la Baconnière se distingue par la richesse mais aussi la diversité de son catalogue ainsi que son ancrage dans les luttes symboliques et idéologiques qui marquent la période considérée.Si la Baconnière a déjà suscité l’intérêt des chercheurs, cet intérêt s’est le plus souvent focalisé sur la création des «Cahiers du Rhône» en 1942 par Albert Béguin et ses ramifications avec les lettres françaises. Le devenir de cette maison d’édition dans le contexte de l’après-guerre reste en revanche quasi inexploré. La présente étude s’intéressera également au rôle d’Hermann Hauser - son fondateur et directeur - dans l’affirmation du métier d’éditeur et son travail de lobbyiste dans la diffusion de l’édition suisse à l’étranger. Cette figure atypique compte en effet parmi les infatigables promoteurs du livre helvétique et il cherchera auprès de la Confédération un soutien matériel et financier pour diffuser l’édition suisse au-delà des frontières nationales.

Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche

Notre projet ne prétend pas dresser une histoire complète ou totale de cette maison d’édition, mais se focalisera sur son âge d’or, de 1942 à 1980. Le choix de cette fourchette chronologique correspond non seulement à une période faste pour la Baconnière, mais aussi pour toutes les maisons d’édition suisses. C’est en effet durant le Second conflit mondial et dans les décennies qui suivent que les presses helvétiques connaissent une expansion sans précédent couplée à une audience internationale.

Le projet questionne le devenir de cette maison d’édition dans le contexte économique et politique des Trente glorieuses et de la Guerre froide. Peut-on dégager une ligne éditoriale qui capitaliserait sur l’image de maison résistante construite lors de la Seconde Guerre mondiale ? Quelles sont les thématiques politiques, stratégiques, philosophiques qui traversent le catalogue ? Dans quelle mesure l’édition suisse parvient-elle à maintenir un rôle d’aiguillon sur certains sujets moins abordés par l’édition française ? Quel nouveau rôle joue plus globalement le champ éditorial et intellectuel suisse romand dans le contexte de l’après-guerre ? C’est  à une analyse de ces « Trente glorieuses » du livre helvétique qu'invite la présente recherche qui peut s'appuyer sur un des fonds éditoriaux sans doute les plus importants de Suisse, déposé à la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel.

Contexte scientifique et social du projet de recherche

Notre projet vise à comprendre les raisons du développement fulgurant de la Baconnière au cours de la période considérée, ses réseaux intellectuels, ses modes de diffusion, mais aussi son déclin à partir des années 1970. Au-delà de l’approche purement monographique, il se veut une illustration de l’apport de l’histoire du livre et de l’édition à l’histoire intellectuelle et culturelle.