Lead
La mort à la lumière des genresLes variations du genre grammatical de la mort indiquent que ses représentations ainsi que les manières dont elle est perçue sont intimement liées au genre. Pourtant, ces aspects ont guère été étudiés.

Lay summary
Féminin en français, le mot ‘mort’ peut être masculin dans d’autres langues, par exemple ‘der Tod’ en allemand. Ces variations du genre grammatical de la mort indiquent que ses représentations ainsi que les manières dont elle est perçue sont intimement liées au genre. Pourtant, ces aspects ont guère été étudiés.

C’est le sujet sur lequel va se pencher une équipe pluridisciplinaire de chercheuses de la faculté de théologie de Berne spécialisées en études genre. A partir de leur domaine spécifique – exégèse biblique, histoire de l’Eglise, théologie systématique et théologie pastorale – ces chercheuses vont préparer un recueil théologique autour de la mort considérée sous l’angle spécifique des études genre.

Le projet ‘Mort et Genre’ peut compter sur un large évantail de ressources pour mener à bien les thèses suivantes : 1. Le suicide dans l’Ancien Testament. Une étude de genre. Pourquoi uniquement des hommes se suicident dans la Bible? 2. Nécrologues et thanatographie comme projet politique de création mémorielle et d’identité dans les Eglises Vieilles-Catholiques Allemandes et Suisses (1871 – 1924). Cette thèse en histoire ecclésiastique analyse différents genres de panégyriques de défunts (canonisés). 3. La problématique de l’enfant mort-né dans un perspective eschatologique. Cette thèse en théologie systématique est centrée sur les espérances entretenues par les parents endeuillés concernant l’accomplissement de cette vie avortée dans l’au-delà.