Lead


Lay summary
Points forts : En Suisse la situation de l'emploi dans le secteur des soins infirmiers est favorable, mais la préoccupation relative à une possible pénurie ses vingt prochaines années reste vive. Ce projet vise à explorer la situation des nouvelles diplômées en phase d'insertion professionnelle durant la 1er année après avoir obtenu un Bachelor HES en soins infirmiers, cette période de professionalisation étant considérée généralement comme étant la plus intense. Résumé : En Suisse comme dans la plupart des pays européens, depuis environ une décennie, des mutations importantes des systèmes de soins et des écoles infirmières sont constatées. La rencontre entre les nouvelles diplômées en soins infirmiers et les contextes de soins constitue une étape déterminante en regard de la réalisation professionnelle de ces infirmières et de leur rétention dans les soins. Ces jeunes diplômées éprouvent certaines difficultés à assurer leur intégration professionnelle et à s'adapter aux contraintes d'un contexte de travail en constant changement. Cette recherche vise à examiner, du point de vue de la nouvelle diplômée et des professionnels qui l'encadrent et l'évaluent, la manière dont se passe cette première prise de poste. But : Ce projet vise à identifier des pistes pour les institutions de soins et de formation afin de favoriser l'adaptation et la professionnalisation des diplômées Bachelor des HES. La question des compétences des infirmières mises sur le marché du travail se pose et la recherche menée devrait permettre d'identifier les forces et les faiblesses des dispositifs de formation ainsi que celles des structures d'encadrement mises à disposition des débutantes par les institutions sanitaires.Cadre scientifique et méthodologie : Le cadre théorique de la recherche est inspiré des travaux d'Allard et Ouellette sur les dimensions de l'insertion professionnelle, des études de Drolet & coll. sur la dialectique de la transition études-travail chez les jeunes, des concepts de sentiment d'efficacité personnelle (A. Bandura) et de culture organisationnelle (B. Bertrand). La dimension systémique des modèles choisis permet de considérer cette insertion sur un double axe temporel, ponctuel et longitudinal. Cette recherche est basée sur une méthodologie qualitative. La phase empirique est réalisée à l'aide de groupes focus dans deux institutions cantonales de Suisse romande. Ces entretiens ont lieu environ quatre et douze mois après l'entrée en fonction des nouvelles diplômées. Ils cherchent à comprendre le parcours d'insertion