Lead


Lay summary
A l'époque des Lumières, le phénomène de laïcisation de la société induit des modifications dans les comportements des représentants aussi bien des élites que des couches populaires. Tribunaux mi-laïcs mi-ecclésiastiques, les consistoires interviennent dans la vie des uns et des autres avec pour mission originelle, remontant à leur création à la Réforme, de veiller au respect des règles de conduite chrétienne. L'évolution de leur rôle au XVIIIe siècle, qui renvoie plus largement aux rapports entre ordre public et discipline ecclésiastique, demeure largement méconnu. Comprendre les modalités et les enjeux de leur intervention dans le cadre d'un espace urbain et cosmopolite, sur lequel s'exerce la "bonne police" caractéristique du gouvernement éclairé, est l'objectif du projet "Contrôle social et pratique consistoriale lausannoise. La gestion d'un espace réformé à l'époque des Lumières". Ce dernier se propose d'examiner l'imbrication, jusqu'ici négligée par la recherche, de la justice consistoriale dans le tissu institutionnel urbain, aussi bien que l'enjeu que représente la discipline ecclésiastique pour les divers acteurs institutionnels (laïcs, pasteurs, souverain) et son évolution au cours du siècle. Pour ce faire quatre aspects seront particulièrement retenus: 1. l'approche prosopographique des membres du consistoire de Lausanne, tenant compte du phénomène des générations et visant à établir le rapport changeant entre membres laïcs et membres du corps pastoral ;2. l'examen de la pratique judiciaire du consistoire lausannois, ainsi que celle des autres cours municipales, qui permettra de préciser les attributions des uns et des autres dans le maintien de l'ordre public et de l'exercice de la discipline ecclésiastique, de même que le partage des compétences en matière de police entre bailli et conseils urbains3. l'examen du dispositif informel inhérent à la justice consistoriale qui s'inscrit dans une logique de la gestion de l'espace urbain fondé sur une organisation municipale repensée à l'époque des Lumières. Il s'agira de l'évaluer, non seulement par le biais de l'activité institutionnelle, comme on le fait généralement, mais aussi au moyen d'écrits personnels d'acteurs impliqués dans ce dispositif.4. la réflexion sur la représentation de la justice consistoriale, soit la manière dont à partir du milieu du XVIIIe siècle, dans le contexte de la laïcisation, les divers acteurs institutionnels voient la justice consistoriale et son aptitude à remplir les objectifs qui lui sont impartis.