Project

Back to overview

Société de cour, élites et finances : de l’Hôtel des princes de Savoie à l’État moderne

English title Court Society, Elite and Finance: from the Savoy Household to the Modern State
Applicant Pibiri Eva
Number 192168
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Section d'Histoire Faculté des Lettres Université de Lausanne
Institution of higher education University of Lausanne - LA
Main discipline General history (without pre-and early history)
Start/End 01.08.2020 - 31.07.2024
Approved amount 694'124.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
General history (without pre-and early history)
Swiss history

Keywords (12)

Princely courts; Savoy; Modern States; Finance; Administration; Officers; Elites; Prosopography; Networks; Women; Family; Children

Lay Summary (Italian)

Lead
Titolo del progetto di ricerca: Società di corte, élites e finanze: dall’Hôtel dei principi di Savoia allo Stato modernoAlla fine del medioevo, la Savoia è un principato dell’Impero collocato tra tre realtà politiche e culturali ben distinte: lo spazio principesco franco-borgognone, gli stati del nord Italia e le città della Svizzera occidentale. La colonna vertebrale della corte sabauda è costituita dall’Hôtel, formato da ufficiali e servitori incaricati essenzialmente delle necessità domestiche legate al principe e alla sua famiglia. A partire dal XIII° secolo, l’Hôtel assume un ruolo politico significativo, poiché diventa il vivaio dove il principe recluta i membri del suo consiglio. Inoltre, esso incarna delle funzioni sociopolitiche et simboliche fondamentali. Lo studio dell’Hôtel, che diventa progressivamente un’istituzione di governo, si avvera perciò indispensabile per comprendere i meccanismi della formazione dello Stato sabaudo.
Lay summary

Soggetto e obiettivo di ricerca

Il primo obiettivo consiste in uno studio dell’Hôtel dei Savoia attraverso l’analisi di fonti contabili, normative et notarili dal XIII° al XV° secolo, periodo decisivo nella «genesi dello Stato moderno». Lo scopo è di ricostruire l’organizzazione dell’Hôtel e la sua lenta evoluzione in un’istituzione regolamentata, dotata di codici specifici e di una propria gerarchia. Il secondo obiettivo è la realizzazione di una banca dati prosopografica dei membri dell’Hôtel. Quest’ultimo non è soltanto un’istituzione: si compone d’uomini, donne e bambini che appartengono ad una microsocietà, che non ha ancora beneficiato di uno studio approfondito sul lungo termine. Questa società curiale sarà analizzata in modo globale, permettendoci di contribuire in modo significativo allo studio della sociologia delle élites, mettendo così in evidenza l’importanza delle reti sociali e delle alleanze famigliari tra i vari membri della corte sabauda. Si tratterà inoltre di ricostituire le carriere e l’ascesa di personaggi che non fanno parte della nobiltà. Il terzo obiettivo si focalizzerà sull’aspetto finanziario dell’Hôtel, sui suoi costi e sul loro impatto nel bilancio sabaudo: si realizzerà una sintesi sul funzionamento generale delle finanze di uno stato in costruzione.

Contesto socio-scientifico del progetto di ricerca

Il progetto integra lo studio di fonti e di metodi analitici legati alla storia politica, sociale, culturale e finanziaria, focalizzandosi sulla sociologia delle élites e dei gruppi sociali. Questa ricerca contribuirà alla storia della formazione degli Stati, in particolar modo del ducato di Savoia – intimamente legato alla storia della Svizzera – e sarà in grado di arricchire la comprensione del funzionamento della società curiale alla fine del medioevo.
Direct link to Lay Summary Last update: 11.05.2020

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Project partner

Abstract

Société de cour, élites et finances : de l’Hôtel des princes de Savoie à l’État moderneRequérante responsable : Eva Pibiri1.Résumé du plan de rechercheLa Savoie était au Moyen Âge une principauté d’Empire qui présentait la particularité de se trouver aux confluents de trois réalités politiques et culturelles distinctes : l’espace franco-bourguignon, les États du nord de l’Italie et les villes de la Suisse occidentale. La cour des princes savoyards a fait l’objet d’un renouveau historiographique depuis les années 90 qui a permis d’utiles coups de projecteur sur nombre de thématiques (les vêtements, la mort, les rituels…), mais personne ne s’est encore jamais attaqué à la colonne vertébrale de cette société curiale : l’Hôtel du prince. De quoi s’agit-il plus précisément ? L’Hôtel regroupait les offices qui veillaient, en premier lieu, aux besoins domestiques du prince, de sa famille, de son entourage et de ses hôtes, qu’il s’agisse de les sustenter, de veiller à leurs déplacements, de les vêtir ou encore d’assurer leur sécurité. Dès le XIIIe siècle, l’Hôtel assuma également un rôle politique qui ne cessa de croître, car c’est en son sein que les princes choisissaient ceux dont ils s’entouraient pour exercer le pouvoir, notamment leurs conseillers, leurs ambassadeurs ou encore leurs chefs militaires. Par ailleurs, l’Hôtel participait pleinement à la mise en scène du pouvoir princier par les fonctions de représentation sociopolitiques et symboliques qu’il revêtait : il était ainsi le cœur de la cour, le noyau organisationnel autour duquel elle gravitait. En conséquence, l’étude de l’Hôtel, qui s’érige progressivement en institution gouvernementale, s’avère indispensable pour saisir les mécanismes de la formation de l’État princier savoyard. Ce projet a l’ambition de combler trois lacunes fondamentales de l’historiographie des États de Savoie. Le premier objectif consistera en une étude complète des Hôtels de Savoie - celui du prince, celui de la princesse et celui de leurs enfants - par le biais de sources comptables, normatives et notariales. Scindée en deux thèses de doctorat, cette recherche portera sur le temps long, du XIIIe au XVe siècle, période décisive pour la genèse de l’État moderne. Il s’agira ainsi de reconstruire, pour la première fois de manière globale, l’organisation de l’Hôtel de Savoie et sa lente évolution en une institution réglementée, hiérarchisée et codifiée. Le deuxième objectif visera à réaliser une base de données prosopographiques des membres de l’Hôtel. Celui-ci n’était en effet pas qu’une institution : il était composé d’hommes, de femmes et d’enfants appartenant à une microsociété dont les contours précis restent encore à définir. Cette société de cour sera abordée dans son ensemble, ce qui apportera une contribution essentielle à la sociologie des élites et permettra de mettre en évidence le poids des réseaux de solidarité et des alliances au sein de la cour de Savoie. Il sera également possible de reconstituer des carrières et de saisir l’ascension des officiers et des serviteurs ne faisant pas partie de la noblesse. Le troisième objectif tendra à définir les coûts de l’Hôtel ainsi que leur impact sur les finances savoyardes. Il s’agira de faire dialoguer les résultats obtenus par l’étude détaillée de l’Hôtel avec ceux dégagés pour les deux autres principales sources de dépenses de la principauté savoyarde : la guerre et l’administration. Ceci consistera d’une part à dresser un bilan économique global sur la longue durée, et d’autre part à réaliser, pour la première fois, une synthèse sur le fonctionnement des finances d’un État en construction. Les résultats scientifiques seront concrétisés par la publication de deux thèses de doctorat sous forme de monographies. Les données prosopographiques seront rendues publiques au moyen d’une base de données pérenne en ligne. L’organisation d’un colloque international sur les Hôtels princiers à la fin du Moyen Age est également prévue, tout comme la publication des actes. L’étude des finances savoyardes par le collaborateur scientifique donnera pour sa part lieu à une monographie. La requérante, quant à elle, réalisera des articles de synthèse sur les fonctions féminines et la place des enfants au sein de la cour savoyarde, deux sujets encore négligés par l’historiographie.
-