Project

Back to overview

Lousonna: activités et économie d'une ville antique par l'étude archéologique et numérique de ses mobiliers

Applicant Fuchs Michel E.
Number 185406
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Institut d'Archéologie et des Sciences de l'Antiquité Université de Lausanne
Institution of higher education University of Lausanne - LA
Main discipline Archaeology
Start/End 01.06.2019 - 31.05.2023
Approved amount 757'605.00
Show all

Keywords (19)

Ville; Petit mobilier; Activités; Historique; Mobiliers; Antiquité; Lausanne; Sociologie; Lousonna; Anthropologie; Economie; Vicus; Chrono-typologie; Archéologie; Céramique; Base de données relationnelle; Monnaies; Gallo-romain; SIG

Lay Summary (French)

Lead
Le vicus de Lousonna-Vidy est connu par de nombreuses investigations archéologiques menées dès le début du 20e siècle. Ces recherches ont permis d’estimer son extension et d’appréhender son urbanisme entre 35 avant notre ère et le IVe s. après J.-C. Lors des trois dernières décennies, près de 80 interventions ont été conduites sur le site, dont la grande majorité ont livré des vestiges et un important mobilier archéologique pour la plupart inédits.
Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche

Ce projet se focalise sur l’analyse de deux types de matériel – les monnaies et le petit mobilier – durant toute la période romaine, mais également à la fin du Second Âge du Fer (La Tène finale) et du Haut Moyen Âge, dont des occupations sont avérées sur le site de Lousonna. Les méthodologies appliquées reposent sur des protocoles de recherche novateurs, afin de dépasser les approches archéologiques traditionnelles. Ces études se fondent en particulier sur le développement de deux outils informatiques collectifs que sont une base de données relationnelle et un système d’information géographique (SIG). La base de données permettra la mise en commun des informations contextuelles des objets, alors que le SIG offrira l’opportunité de sérier, de cartographier et d’analyser les données géographiquement et historiquement. Ce dernier aspect nécessite parallèlement une réactualisation complète de la chrono-typologie des céramiques de Lousonna, afin que le discours diachronique sur l’évolution spatiale et fonctionnelle repose sur des datations fiables.

 

Contexte scientifique et social du projet de recherche

Ce projet a pour objectif de restituer le tissu social et le niveau socio-économique des résidents du vicus à travers l’analyse de deux catégories de mobilier. L’étude de ces artefacts selon leur contexte de découverte permet d’affiner la caractérisation des espaces au sein de l’agglomération (quartier, bâtiments, pièces) et de proposer une vision historique et anthropologique de la vie quotidienne des habitants de Lousonna

Direct link to Lay Summary Last update: 01.04.2019

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
175141 Le verre d'époque romaine en Suisse occidental 01.09.2017 Doc.CH (until 2020)

Abstract

Dès 1930, les recherches sur la ville romaine de Lousonna ont permis d’estimer son extension et d’appréhender son urbanisme. Les fouilles récentes conduites depuis les années 1980 révèlent l’évolution de son architecture et la chronologie de son développement entre 35 avant notre ère et le IVe siècle après J.-C. Ces opérations ont fourni une masse de données de terrain considérable et une quantité importante de matériel, publiées de manière ponctuelle et qui demeurent encore sous-exploitées sur le plan scientifique.Ce projet vise à traiter les mobiliers archéologiques afin d’analyser et de restituer le tissu socio-économique du vicus gallo-romain et de déterminer les modalités de production, d’échange et de consommation des artefacts sur le site. Il se focalisera sur l’analyse de deux catégories d’objets : les monnaies et le petit mobilier. Du point de vue méthodologique, ce travail repose sur les protocoles de recherche les plus novateurs développés en Europe ces dernières années (par exemple Wilmouth 2014, Demierre 2017 pour le petit mobilier, Von Kaenel et Kemmers 2009, Martin 2015 pour la numismatique). Il vise surtout à dépasser les approches archéologiques traditionnelles qui cantonnent chaque spécialiste à son domaine d’expertise en développant des synergies entre les chercheurs qui mettront en commun leur matériel et travailleront de concert à l’interprétation de ces données dans une perspective historique et anthropologique. La viabilité d’un tel projet repose en particulier sur le développement de deux outils informatiques collectifs qui permettront d’inventorier et d’associer des mobiliers de nature différente et faciliteront leur exploitation. Le premier est une base de données relationnelle répertoriant l’ensemble des objets découverts durant les campagnes archéologiques depuis les années 1930 et reliant chaque individu à son contexte de découverte. Nécessaire, cette base offrira aux chercheurs mobilisés dans le cadre du projet un accès aux informations de terrain ; d’autre part, ils pourront en un regard saisir l’ensemble des différentes catégories de mobilier découvertes au sein d’un même contexte. Le second outil est un système d’information géographique (SIG) qui réunit l’ensemble des données de terrain collectées sur l’agglomération depuis 1930 et les objets traités par les collaborateurs du projet. Ce système donnera l’opportunité de sérier, de cartographier et d’analyser l’information sur les plans géographique et diachronique. Dans ce cadre, la réactualisation complète de la chrono-typologie des céramiques de Lousonna s’impose, afin que le discours historique sur l’évolution spatiale et fonctionnelle des différents secteurs du site repose sur des datations fiables.L’étude que nous proposons prendra également en compte tous les indices archéologiques et historiques disponibles pour cerner le tissu social de Lousonna et le niveau socio-économique de ses habitants. Elle exploitera aussi les conclusions des autres travaux parus sur le vicus de Lousonna et sera associée à travers les systèmes informatiques à une thèse de doctorat en cours (F. Pirrami, numéro de requête FNS 175141).
-