Project

Back to overview

A la recherche du temple perdu

English title Searching for the lost Temple
Applicant Reber Karl
Number 184297
Funding scheme Agora
Research institution Ecole Suisse d'archéologie en Grèce IASA / Anthropole 4011 Université de Lausanne
Institution of higher education University of Lausanne - LA
Main discipline Archaeology
Start/End 01.02.2020 - 31.01.2022
Approved amount 199'241.00
Show all

Keywords (8)

Democracy; continuing education for teachers; History; Antiquity; Education; Ancient religion; Greece; Archaeology

Lay Summary (French)

Lead
En automne 2017, l’Ecole suisse d’archéologie en Grèce a mis au jour la preuve définitive qu’elle avait bel et bien découvert le fameux sanctuaire d’Artémis Amarysia sur l’île d’Eubée en Grèce. Dix ans auront été nécessaires pour confirmer que les vestiges monumentaux mis au jour dans les fouilles près d’Amarynthos ne font qu’un avec le célèbre Artémision mentionné par les auteurs antiques. Ce sanctuaire était le principal lieu de culte des Érétriens hors les murs de la cité, où les plus importants documents publics, gravés sur des stèles, étaient exposés. C’est en ce lieu que les Érétriens célébraient en l’honneur d’Artémis la plus prestigieuse et la plus ancienne fête de la cité, qui attirait des citoyens de toute l’Eubée et au-delà. Le projet FNS-Agora "A la recherche du temple perdu" vise à présenter largement cette découverte auprès du public suisse en créant un canal de communication avec les intervenants scolaires et les services de médiation des institutions culturelles.
Lay summary
Les archéologues suisses et grecs s’attellent depuis 2007 à l’exploration du sanctuaire d'Artémis Amarysia, pour en comprendre l’organisation et le développement. La connaissance de l’histoire de la cité d’Érétrie, et plus largement de l’Eubée, en sera totalement renouvelée. Nous pouvons nous attendre à ce que la connaissance de l’histoire politique et religieuse de la Grèce en général en soit aussi enrichie. Il s’agit aussi d’une occasion unique de fouiller avec des techniques scientifiques modernes l’un des derniers grands sanctuaires de Grèce encore inexplorés. Cette enquête archéologique, qui se trouve au cœur de la transmission des savoirs, tisse aussi des liens tangibles entre passé et présent et interroge notre relation au patrimoine.

Aujourd’hui, dans un monde globalisé, les références à l’Antiquité font toujours recette, dans la littérature, l’art, les médias, jusqu’aux jeux vidéos. Au-delà de ces nouvelles expressions, qui restent souvent de l’ordre du stéréotype, l’Antiquité doit continuer d’irriguer nos réflexions et nous aider à construire l’humanisme du XXIe siècle. L’objectif du projet FNS-Agora "À la recherche du temple perdu" vise à capitaliser sur l’engouement suscité par la découverte exceptionnelle du sanctuaire d’Artémis pour sensibiliser le public sur le rôle essentiel de ce patrimoine, qui fonde notre culture et offre un regard décalé sur le monde d’aujourd’hui. Il a pour ambition de susciter, voire de provoquer la réflexion et le désir d’approfondissement de la connaissance des mondes anciens. Pour ce faire, le projet vise en premier lieu à mettre en contact les enquêteurs du passé et les acteurs de demain (les jeunes en formation) pour dialoguer et s’enrichir mutuellement, au moyen d’activités variées. Plus largement encore, nous visons à (ré)installer la culture antique dans la cité en mettant sur pied, avec la collaboration de différents acteurs de la culture, des dispositifs de formations continues pour les enseignants, et de médiation scientifique destinée au public jeune et adulte.
Direct link to Lay Summary Last update: 21.11.2019

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Project partner

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
172830 The Sanctuary of Artemis Amarysia in Amarynthos 01.04.2017 Project funding (Div. I-III)
199633 Le paysage religieux du royaume de Salamine de Chypre 01.01.2021 Early Postdoc.Mobility

Abstract

In autumn 2017, the Swiss School of Archaeology in Greece received definitive proof that it had indeed discovered the famous sanctuary of Artemis Amarysia on the island of Euboea in Greece. It had taken ten years for the team of archaeologists and historians to confirm that the monumental remains uncovered in the excavations near Amarynthos were one with the famous Artemision mentioned by ancient authors and many inscriptions. This sanctuary was the principal place of cult for Eretrians outside the walls of the city, where the most important public documents, engraved on steles, were on view. It was here that the Eretrians celebrated, in honour of Artemis, the most prestigious and oldest festival of the city, which attracted participants from all over Euboea and beyond.The objective of the SNSF-Agora project is to capitalize on the interest generated by the exceptional discovery of the sanctuary of Artemis in order to raise public awareness of the essential role of the cultural heritage of ancient Greece, as it is the foundation of our own culture and offers a different perspective at the world today. The primary target audience are secondary school students and their teachers, who will interact with the researchers of the past through various activities and with the collaboration of museum and continuing education specialists.
-