Project

Back to overview

De republica. Pratiques et représentations du Bon Gouvernement dans les cités du Saint-Empire et de l'Ancienne Confédération helvétique

English title De Republica. Practices and Representations of the Good Government in Cities of the Holy Roman Empire and the Swiss Confederacy
Applicant Flückiger Fabrice
Number 183806
Funding scheme Postdoc.Mobility
Research institution Forschungszentrum Fundamente der Moderne Historisches Seminar Ludwig-Maximilians-Universität München
Institution of higher education Institution abroad - IACH
Main discipline General history (without pre-and early history)
Start/End 01.02.2019 - 31.03.2021
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
General history (without pre-and early history)
Visual arts and Art history

Keywords (14)

décision collective; commune; assemblée; élection; cité; magistrat; vertus civiques; bien commun; république; vote; gouvernement; républicanisme; dévouement; bon gouvernement

Lay Summary (French)

Lead
À partir du XVIe siècle, les modèles collectifs de gouvernement semblent en perte de vitesse face à la montée en puissance des monarchies princières et royales en Europe. Pourtant, les Cantons suisses, les Provinces unies et nombre de villes libres d'Empire continuent à célébrer conseil et assemblée comme les seules institutions en mesure de protéger le bien commun. Ce projet propose de redécouvrir les pratiques qui font vivre l'idéal du gouvernement de plusieurs, et de relire les représentations qui en illustrent les bienfaits.
Lay summary

Dans son Regiment der loblichen Eydgnosschaft (1576), Josias Simler affirme que la meilleure forme de gouvernement est celle où les affaires publiques sont dirigées par un collectif dont les membres ont juré de se vouer au service de la communauté. Ce principe avait été défendu par nombre de penseurs, de Marsile de Padoue à Coluccio Salutati, suivis par des auteurs de l’époque moderne comme Paul Busius ou Christian Liebenthal, pour qui le « gouvernement de plusieurs », où le pouvoir est aux mains des citoyens les plus vertueux et les plus compétents, reste l’incarnation du Bon Gouvernement. Aux XVIe-XVIIe siècles, cet idéal civique où les membres de la communauté sont associés aux décisions importantes et où la protection du bien commun est assurée par un magistrat élu, garant des libertés et de la paix, anime notamment les villes libres d’Empire et les cités helvétiques. À l’exemple de trois cas représentatifs – Nuremberg, Ulm et Berne – je propose de reprendre à nouveaux frais la question des répercussions concrètes d’un ethos civique spécifique aux cités, inspiré par la redécouverte du droit romain et les réflexions des juristes, et qui se traduit dans une multitude de pratiques de la bonne gouvernance difficiles à théoriser car développées dans une expérimentation constante par des acteurs confrontés à la nécessité d’asseoir leur légitimité, de contrer les critiques envers le modèle du gouvernement des conseils et de résister aux appétits de puissances voisines. Le projet s’intéresse autant aux rituels civiques tels que les prestations de serment, les élections des magistrats et les consultations par le vote qu’à l’illustration des pratiques du Bon Gouvernement au travers de l’aménagement de l’espace urbain et de la production de représentations picturales ou littéraires de la cité comme ville idéale.

Direct link to Lay Summary Last update: 03.01.2019

Responsible applicant and co-applicants

Publications

Publication
Le glaive de Justice et les tables de Moïse. Réflexions sur la grammaire visuelle d’une ville réformée au XVIe siècle
Flückiger Fabrice (2021), Le glaive de Justice et les tables de Moïse. Réflexions sur la grammaire visuelle d’une ville réformée au XVIe siècle, in La visibilité du religieux dans l’espace urbain européen (XIVe-XVIIIe siècles), PUR, Rennes.
L’idéal politique des cantons suisses. Le "De Republica Helvetiorum libri duo" de Josias Simmler
FlückigerFabrice (2019), L’idéal politique des cantons suisses. Le "De Republica Helvetiorum libri duo" de Josias Simmler, CEDRE, Paris.
Le Miroir du Souverain. Le Regimentsspiegel de J. H. Schwyzer et le Bon Gouvernement à Zurich (1657)
FlückigerFabrice (2019), Le Miroir du Souverain. Le Regimentsspiegel de J. H. Schwyzer et le Bon Gouvernement à Zurich (1657), CEDRE, Paris.
Le ballet des vertus. Trois miroirs du Prince en un livre à la cour de Heidelberg
Flückiger Fabrice, Christin Olivier, Le ballet des vertus. Trois miroirs du Prince en un livre à la cour de Heidelberg, in Frommel Sabine (ed.), NC, NC.

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
Centre européen des études républicaines (CEDRE) France (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
15th Workshop on Early Modern German History Talk given at a conference The Dance of the Rulers. Civic Harmony, Patrician Distinction and Good Government in 16th-Century Nuremberg 07.05.2021 Londres, German Historical Institute, Great Britain and Northern Ireland Flückiger Fabrice;
Séminaire "Vaine gloire et vertus chrétiennes (XVIe-XVIIIe siècles)" Individual talk Vertus et piété. Magistrat et Bon Gouvernement dans les cités protestantes de l’époque moderne 04.02.2021 EPHE, Paris, France Flückiger Fabrice;
Forschungskolloquium zur Europäischen Geschichte der Frühen Neuzeit Individual talk Der Rat stirbt nie. Repräsentation der Obrigkeit und Praktiken der kollektiven Regierung 18.12.2019 Humboldt-Universität Berlin, Germany Flückiger Fabrice;
Workshop Neue Forschungen zur Frühen Neuzeit Talk given at a conference Das Gute Regiment. Inszenierungen zur Legitimation der Obrigkeit in reformierten Städten der Frühen Neuzeit 11.07.2019 Ludwig-Maximilian-Universität München, Germany Flückiger Fabrice;


Communication with the public

Communication Title Media Place Year
New media (web, blogs, podcasts, news feeds etc.) Dans l'oeil du crocodile Les miroirs du magistrat. Carnet Hypothèses.org International 2020
New media (web, blogs, podcasts, news feeds etc.) Disputer pour pacifier Les miroirs du magistrat. Carnet Hypothèses.org International 2020
New media (web, blogs, podcasts, news feeds etc.) Justice civique et Juge suprême Les miroirs du magistrat. Carnet Hypothèses.org International 2020
New media (web, blogs, podcasts, news feeds etc.) Les cercles du pouvoir Les miroirs du magistrat. Carnet Hypothèses.org International 2020
New media (web, blogs, podcasts, news feeds etc.) Quand voter sauve les âmes Les miroirs du magistrat. Carnet Hypothèses.org International 2020
Media relations: radio, television Débat public et Réforme à Berne – Représentations du Bon Gouvernement dans les villes du XVIe siècle Radio Campus Tours - Me racontez pas d'histoires International 2019

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
199179 Les miroirs du magistrat. Pratiques et représentations du Bon Gouvernement dans quatre cités protestantes aux XVIe-XVIIe siècles (Berne, Nuremberg, Ulm, Zurich) 01.04.2021 Return CH Postdoc.Mobility
162968 Réformation et votations 01.12.2015 Project funding (Div. I-III)

Abstract

Dans son "Regiment gemeiner loblicher Eydgnoschafft" paru en 1576 et consacré à l’histoire et aux institutions du Corps helvétique, Josias Simmler affirme que la meilleure forme de gouvernement est celle où les affaires publiques sont dirigées par un collectif dont les membres se vouent au service de la communauté. Aux XVIe-XVIIe siècles, cet idéal civique où la protection du bien commun est assurée par un magistrat élu par la communauté, garant des libertés et de la paix, anime particulièrement, outre les Provinces-Unies, les villes libres d’Empire et les cités helvétiques. Cette forme de gouvernement s’inspire d’une longue tradition allant de Marsile de Padoue à Paul Busius ; elle peut être qualifiée de "républicaine" et son histoire s’inscrit donc dans les questionnements soulevés par l’usage du concept de "république".Dans les cités qui suivent ce modèle, le pouvoir n’est jamais aux mains d’un seul, mais d’une aristocratie de "meliores", individus les plus vertueux et les plus compétents, qui disent renoncer à la défense de leurs intérêts propres pour accepter la lourde charge de présider aux destinées de leur cité. Plusieurs raisons invitent à reprendre à nouveaux frais l’étude des cités qui défendent ce type de république : ainsi, l’histoire politique des villes de l’espace germanique reste mal connue dans l’historiographie francophone, qui ne s’est guère intéressée à un modèle politique très éloigné de l’absolutisme royal, présenté comme l’un des fondements de l’État moderne. Mais la principale raison de la réouverture du dossier réside dans le peu d’intérêt porté jusqu’ici aux pratiques du Bon Gouvernement dans la cité : l’historiographie reste dominée par l’étude des institutions et des lois et par l’histoire intellectuelle, centrée sur l’analyse des textes de théorie politique, et ne prend que rarement en compte les processus et les rites très concrets mis en œuvre par les acteurs pour transposer en actes les conseils des juristes et faire exister au quotidien l’idéal du gouvernement collectif. À l’exemple de trois cas représentatifs, les villes de Nuremberg, d’Ulm et de Berne, ce projet propose d’étudier les répercussions pratiques d’un ethos civique spécifique aux cités des XVIe-XVIIe siècles, inspiré par la redécouverte du droit romain et les réflexions des juristes aux XIVe et XVe siècles. Cet idéal se traduit par une multitude de pratiques de la bonne gouvernance, fondées sur le conseil d’"experts" consultés par les magistrats et développées dans une expérimentation constante par des acteurs confrontés à la nécessité d’asseoir leur légitimité, de contrer les critiques envers le modèle du "gouvernement de plusieurs" et de résister aux appétits de puissances voisines. Le projet s’intéresse donc aux pratiques concrètes de mise en œuvre et de mise en scène de cet idéal, en prenant autant en considération les rituels civiques tels que les prestations de serment, les élections des magistrats et les consultations par le vote que l’illustration des cérémonies du Bon Gouvernement au travers de l’aménagement de l’espace urbain et la production de représentations picturales ou littéraires de la cité comme ville idéale. En croisant des sources de natures diverses et en s’intéressant à la fois aux théories développées par les juristes et aux pratiques visant à les transposer dans le réel, il s’agit de mettre en lumière l’effort constant des acteurs pour faire de leur cité un corps civique irréductible à la somme de ses parties et dont la prospérité et la pérennité sont assurées par l’effort collectif d’un magistrat vertueux défendant le bien commun.
-