Project

Back to overview

Shadows of Geoengineering: The co-production of competing regimes of expertise in climate governance

English title Shadows of Geoengineering: The co-production of competing regimes of expertise in climate governance
Applicant Dorthe Gabriel
Number 187760
Funding scheme Early Postdoc.Mobility
Research institution John F. Kennedy School of Government Harvard University
Institution of higher education Institution abroad - IACH
Main discipline Philosophy
Start/End 01.05.2020 - 31.10.2021
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Philosophy
Sociology

Keywords (10)

géo-ingénierie solaire; co-production; vulnérabilité; imaginaires socio-techniques; global-local; governance du climat; chemtrails; expertise; STS (Science, Technology & Society)

Lay Summary (French)

Lead
L'objectif de ce projet, ancré dans une démarche empirique de type ethnographique au sein de deux groupes d'acteurs, est de mener une analyse contrastée des visions concurrentes et des points aveugles du débat sur la géo-ingénierie solaire.
Lay summary

Depuis la fin des années 2000, la géo-ingénierie solaire (injection de particules réfléchissantes dans la stratosphère pour contrecarrer le réchauffement climatique) gagne en crédibilité et en acceptabilité dans le paysage des réponses possibles au réchauffement climatique. Les débats actuels (très nourris) sur la faisabilité et les conséquences potentielles de la géo-ingénierie solaire risquent de court-circuiter la nécessaire délibération démocratique et publique sur ces projets de grande envergure, notamment au détriment d’autres possibles et/ou nécessaires à l'heure de la crise environnementale mondiale. Ce projet mènera une étude ethnographique de deux groupes d'acteurs, l'un exprimant son opposition et l'autre plaidant pour une exploration (prudente) des options de géo-ingénierie solaire. L'objectif est d'ouvrir une analyse contrastée des visions concurrentes et des points aveugles de ce débat. Trois pistes de réflexion seront explorées: la vulnérabilité face aux conséquences du réchauffement climatique, les échelles de la gouvernance climatique et les temporalités de la délibération démocratique. Cette analyse devrait mettre en lumière la co-production de régimes d'expertise concurrents et ancrés dans des régimes de légitimation différents. Les résultats attendus sont des contributions scientifiques ainsi que des interventions destinées aux décideurs.

Direct link to Lay Summary Last update: 01.04.2020

Responsible applicant and co-applicants

Name Institute

Abstract

Since the late 2000s, solar geoengineering (injecting reflective particles into the stratosphere to increase the planet’s reflectivity) has been gaining traction as part of a general portfolio of possible responses to global warming. However, current debates on the feasibility and potential consequences of solar geoengineering risk short-circuiting necessary democratic deliberation on this grand-scale project, as well as on other measures to be taken in an age of global environmental crisis. This project will conduct an ethnographic study of two groups of actors, one voicing opposition and the other advocating for (careful) support of solar geoengineering. The goal is to open up a contrasting analysis of the competing visions and blind spots of this debate. Three lines of inquiry shall be explored: vulnerability towards the consequences of global warming, scales of climate governance, and temporalities of democratic deliberation. This analysis is expected to shed light on the co-production of competing and differentially justified regimes of expertise in climate governance, generating scholarly contributions as well as policy advice.
-