Project

Back to overview

Eudaimonic emotions and the (meta)philosophy of well-being

Applicant Cova Florian
Number 181083
Funding scheme Eccellenza
Research institution Département de Philosophie Faculté des Lettres Université de Genève
Institution of higher education University of Geneva - GE
Main discipline Philosophy
Start/End 01.09.2019 - 31.08.2024
Approved amount 1'468'801.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Philosophy
Psychology

Keywords (6)

meaningfulness; intuitions; experimental philosophy; well-being; ethics; emotions

Lay Summary (French)

Lead
A en croire nombre de philosophes et de psychologues contemporains, la vie bonne ne se limiterait pas au fait d’être heureux : il faudrait en plus qu’elle « ait du sens ». Mais qu’est-ce que cela veut dire pour une vie « d’avoir du sens ? »
Lay summary

Dans ce projet, notre but est de parvenir à une meilleure compréhension de l’idée répandue selon laquelle certaines vies ont plus de « sens » que d’autres. Nous aborderons cette question du point de vue des émotions, en nous concentrant sur l’étude d’une classe d’émotions que nous avons appelées « eudémoniques » et qui ont pour particularité d’intégrer le sentiment que leur objet a une importance spéciale pour notre vie. Parmi ces émotions, on trouve de nombreuses émotions positives, comme le fait d’être ému ou le sentiment du sublime, mais aussi des émotions négatives comme le deuil.

Dans un premier temps, nous développerons une taxonomie des différentes émotions eudémoniques, en fonction des différents objets auxquels elles s’attachent. Nous explorerons aussi la façon dont ces émotions peuvent transformer nos valeurs et nous motiver à agir en conséquence. Puis, dans un deuxième temps, nous étudierons les intuitions du sens commun au sujet de ce que signifie pour une vie « d’avoir du sens », en cherchant à déterminer le rôle joué par les émotions dans leur genèse. Cela nous permettra de déterminer dans quelle mesure ces intuitions sont fiables et, dans un troisième et dernier temps, de nous appuyer dessus pour développer une théorie philosophique de la vie bonne.

En clarifiant ce que nous voulons dire quand nous disons que nous désirons que notre vie ait du sens, ce projet permettra de mieux comprendre certains phénomènes dans lesquels ce désir joue un rôle clé : mysticisme, pseudo-sciences, ou radicalisation.

Direct link to Lay Summary Last update: 23.11.2018

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Abstract

Is happiness the same as well-being? Philosophers have argued that it is not, since well-being requires one's life not only to be happy, but also to be meaningful. However, little is known about our conception of meaningfulness and its psychological roots, which gets in the way of an adequate account of well-being. In this project, we will approach meaningfulness through the study of emotions. Indeed, one particular class of emotions, eudaimonic emotions, have a distinct connection to our experience and intuitions about meaningfulness.The project will combine the theoretical tools of philosophy with the empirical methods of psychology, opening the possibility for an experimental philosophy of meaningfulness and well-being. It will begin with (i) an examination of the nature, motivational role, and diversity of such eudaimonic emotions. We will then (ii) investigate how these emotions shape our intuitions and judgments about meaningfulness and well-being. Finally, we will (iii) use this newly acquired insight to put forward a novel account of well-being that integrates the notion of eudaimonic emotions and makes room for meaningfulness without losing the link between happiness and well-being.
-