Project

Back to overview

Demande de subside en faveur d'un semestre de recherche : Nature et tourisme. Le Canadian Pacific Railway et sa lecture du paysage (1886-2000)

Applicant Tissot Laurent
Number 164839
Funding scheme Research semester
Research institution Institut d'Histoire Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Université de Neuchâtel
Institution of higher education University of Neuchatel - NE
Main discipline General history (without pre-and early history)
Start/End 01.02.2016 - 30.09.2016
Approved amount 81'208.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
General history (without pre-and early history)
Social geography and ecology

Keywords (6)

tourisme; nature; environnement; Canadian Pacific Railway; hôtellerie; chemins de fer

Lay Summary (French)

Lead
Les liens entre transport et tourisme ont fait l’objet, depuis plusieurs années, d’un intérêt croissant chez les chercheurs-euses. Que ce soit avec le chemin de fer ou l’automobile, l’émergence d’un intérêt touristique s’affirme soit dans le sillage des projets de construction de lignes ou de routes et des réalisations qui s’en suivent, soit comme vecteur de création d’offre par la situation ou la richesse naturelle ou culturelle qu’un site renferme. Lesétrations agissent sur des espaces qui sont (ré)-aménagés selon les intentions et les décisions des multiples acteurs qui sont impliqués dans le processus. En prenant l’exemple du Canadian Pacific Railway, nous aimerions explorer la façon dont cette compagnie de chemin de fer, dans sa traversée du territoire canadien, aborde la nature (wilderness) et l’envisage comme un produit de consommation telle qu’une exploitation touristique peut le faire apparaître.
Lay summary

 

Les rapports qui unissent le Candian Pacific Railway avec les espaces qu’il investit sont de plusieurs ordres, politiques, économiques, militaires, financiers, physiques, culturels, esthétiques. Si le choix de la trajectoire et la construction de la ligne en tant que telle sont déjà des marques indélébiles sur le territoire, les impacts collatéraux sont aussi porteurs de sens. Y a-t-il, dans les deux cas d’espèces, des intentions touristiques ou des réflexions qui tendraient à faire de cette compagnie de chemin de fer un vecteur touristique à part entière dans le sens où la nature traversée conduirait à une mise en exergue de sa richesse. Que faut-il entendre par ‘conquête du territoire’ par le chemin de fer canadien et quelle place est laissée à l’ingrédient touristique dans son approche? Plus largement, comment l’aborde-t-il : avec quelles références ? quels outils ? quels projets ?

Le Canadian Pacific Railway présente l’intérêt d’une construction que l’on peut considérer comme tardive si on l’inscrit dans un contexte mondial. Son ouverture en 1885 coïncide avec une prise de conscience touristique déjà très avancée notamment en Europe. Il ne part pas dans un complet dénuement théorique ni méthodologique dans la mesure où les circulations de connaissances sont multiples et motivent des choix opérationnels plus en phase avec les réalisations qui se sont opérées dans d’autres contextes.  Dans cette perspective, l’aménagement des parcs canadiens dans les Rocheuses et l’engouement qui accompagne l’alpinisme mettent la compagnie dans un rapport frontal avec la nature.  De ce point de vue, la Canadian Pacific Railway participe à la création d’un système socio-technique intégrant différents déterminants et  réussissant à les gérer sur une très grande échelle.

 


 

Direct link to Lay Summary Last update: 09.11.2015

Responsible applicant and co-applicants

Abstract

Demande d'un subside de recherche d'un semestre pour un conseiller de la recherche sortant après huit ans de mandat conformément à l’art 2, al. 1, du Règlement relatif aux subsides en faveur d’un semestre de recherche pour des membres sortants du Conseil de la recherche du 1er novembre 2011.
-