Project

Back to overview

Les mécaniciens de l'illusion. Les Jaquet-Droz, une entreprise familiale internationale à la fin du XVIIIe siècle

English title The Mechanics of Illusion. The Jaquet-Droz family, an international company at the end of the eighteenth century
Applicant Mariaux Pierre-Alain
Number 126720
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Institut d'histoire de l'art & de muséologie Faculté des lettres et sciences humaines Université de Neuchâtel
Institution of higher education University of Neuchatel - NE
Main discipline Visual arts and Art history
Start/End 01.10.2009 - 28.02.2013
Approved amount 413'850.00
Show all

All Disciplines (3)

Discipline
Visual arts and Art history
Swiss history
General history (without pre-and early history)

Keywords (3)

Watchmaking; Automata; Mechanics

Lay Summary (French)

Lead
Lay summary
La recherche porte sur les horlogers Pierre Jaquet-Droz (1721-1790) et son fils Henry-Louis (1752-1791), ainsi que leur importante production comprenant pendules, montres, membres mécaniques et automates. La littérature qui leur fut consacrée par le passé – en premier lieu les études d’A. Chapuis, dont l’information doit être reprise entièrement – est en effet essentiellement apologétique et privilégie surtout l’aspect technique. Dans une perspective qui ressortit aussi à l’histoire culturelle, nous proposons une approche pluridisciplinaire qui permet de saisir la complexité et l’amplitude d’un sujet touchant non seulement des individus et leurs objets, mais aussi un ensemble d’idées, de concepts et de représentations propre à une période historique déterminée. Pour mener à bien cette recherche, nous adopterons trois perspectives analytiques différentes pour les faire interagir. En premier lieu, le développement d’une réflexion de portée générale d’ordre social, culturel et économique, qui inscrit les Jaquet-Droz et leurs objets dans un contexte historique précis, celui du monde horloger européen de la deuxième moitié du XVIIIe siècle. Parallèlement, les travaux prévus intègrent une démarche focalisée sur l’étude technique des typologies d’objet créés par les Jaquet-Droz, qui conduit à l’établissement de leur inventaire exhaustif en étroite collaboration avec le Musée d’Art et d’Histoire de Neuchâtel. Ce catalogue sert d’instrument fondamental à la rédaction d’une histoire technique des objets et de leur restauration, conçue à cette occasion comme un moyen spécifique, mais non le seul, d’examiner le détail de leur réception. Enfin, la recherche s’ouvre sur une histoire de la pensée technique à la lisière de l’anthropologie et de l’épistémologie, et pose la question du statut du savoir du mécanicien à la fin du XVIIIe siècle.

La première année du projet développe en parallèle les trois premiers axes de la recherche. En premier lieu, elle est consacrée à l’établissement du catalogue des objets produits par les Jaquet-Droz : automates, horloges, montres, avec et sans complications, oiseaux chanteurs, prothèses orthopédiques, etc. Parallèlement, nous procèderons au dépouillement des archives techniques à Paris (notamment les Archives nationales et l’Académie des sciences), Londres (entre autres la Royal Society of Art et la Royal Society of Science) et Berlin (Archiv der Berlin-Brandenburgischen Akademie der Wissenschaften), et nous poursuivrons aussi le dépouillement des archives suisses ainsi que celui des archives privées, dans le but de dresser le contexte historique et mettre en place une histoire de l’horlogerie au XVIIIe siècle à Neuchâtel.
Direct link to Lay Summary Last update: 21.02.2013

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
L'Automate. Enjeux historiques, techniques et culturels 06.09.2012 Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Suisse
Penser la technique au XVIIIe siècle 30.03.2012 Auvernier, Suisse


Communication with the public

Communication Title Media Place Year
Talks/events/exhibitions Automates & Merveilles Western Switzerland 29.04.2012

Awards

Title Year
Premio Lazzaro Spallanzani 2013

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
189214 L’entreprise Jaquet-Droz. Entre merveilles de spectacle, mécaniques luxueuses et machines utiles. 1758-1811 01.07.2019 Open Access Books

Abstract

La recherche porte sur les horlogers Pierre Jaquet-Droz (1721-1790) et son fils Henry-Louis (1752-1791), ainsi que leur importante production comprenant pendules, montres, membres mécaniques et automates. La littérature qui leur fut consacrée par le passé - en premier lieu les études d’A. Chapuis, dont l’information doit être reprise entièrement - est essentiellement apologétique et privilégie surtout l’aspect technique.Dans une perspective qui ressortit aussi à l’histoire culturelle, nous proposons une approche pluridisciplinaire qui permet de saisir la complexité et l’amplitude d’un sujet touchant non seulement des individus et leurs objets, mais aussi un ensemble d’idées, de concepts et de représentations propre à une période historique déterminée. Pour mener à bien cette recherche, nous adopterons trois perspectives analytiques différentes pour les faire interagir. En premier lieu, le développement d’une réflexion de portée générale d’ordre social, culturel et économique, qui inscrit les Jaquet-Droz et leurs objets dans un contexte historique précis, celui du monde horloger européen de la deuxième moitié du XVIIIe siècle. Parallèlement, les travaux prévus intègrent une démarche focalisée sur l’étude technique des typologies d’objet créés par les Jaquet-Droz, qui conduit à l’établissement d’un inventaire exhaustif en étroite collaboration avec le Musée d’Art et d’Histoire de Neuchâtel. Ce catalogue sert d’instrument fondamental à la rédaction d’une histoire technique des objets et de leur restauration, conçue à cette occasion comme un moyen spécifique, mais non le seul, d’examiner le détail de leur réception. Enfin, la recherche s’ouvre sur une histoire de la pensée technique à la lisière de l’anthropologie et de l’épistémologie, et pose la question du statut du savoir du mécanicien à la fin du XVIIIe siècle.L’étude de la conception et de l’élaboration des automates Jaquet-Droz et de leurs visées mimétiques, philosophiques et économiques nous paraît un instrument fondamental pour discuter les contradictions qui imprègnent nos modes de pensée au sujet des technologies actuelles de la vie artificielle, telles que la robotique ou le clonage. De ce point de vue, la recherche projetée ne peut que contribuer à la mise en évidence de la contingence historique de toute définition de l’intelligence et de la complexité des forces interagissant dans la formulation de ces définitions. Les catégories opposées d’intelligence humaine et artificielle, de vivant et de machine n’ont cessé de se redéfinir l’une l’autre par une dialectique continuelle. Alors que le Joueur d’Echecs de Wolfgang von Kempelen était manœuvré de l’intérieur, en 1997 la machine Deep Blue battait Juri Kasparov : notre appréhension de l’intelligence a changé en fonction de ce que les machines sont capables de réaliser, mais aussi en fonction de notre propre conception de ce que ces mêmes machines sont susceptibles de faire.
-