Publication

Back to overview

Figures de la transgression

Type of publication Peer-reviewed
Publikationsform Book (peer-reviewed)
Publication date 2013
Author Victor I. Stoichita,
Project Le portrait féminin en voile. Une histoire picturale du voile à la Renaissance en Italie
Show all

Book (peer-reviewed)

Publisher Droz, Genève
ISBN 978-2-600-00551-7

Abstract

Le thème que ce volume aborde est celui des limites de la représentation. Il part du postulat selon lequel, dans la tradition artistique occidentale, ces bornes ont été soumises à des tensions constantes, menant à des multiples transgressions. Le livre approche cette perpétuelle mise à l’épreuve de la « frontière esthétique », dans laquelle plusieurs figures de dépassement sont décelables. Ainsi, plusieurs des essais présentés ici abordent les traces auctoriales et leur présence dans l’espace de la fiction. Depuis les miroirs et leurs doubles dans l’art des primitifs flamands, en passant par les « feintes » baroques de Murillo et de Rembrandt, en scrutant le jeu chiffré des « autoportraits croisés » de Manet et Degas, pour arriver, enfin, à la mise en scène de la disparition de l’artiste, opérée par Andy Warhol, ces traces trahissent la même tentation, celle de la traversée de l’image. Un thème récurrent, présent, tantôt en filigrane, tantôt en saillie dans plusieurs des essais composant ce livre, est celui du spectateur pris au piège, dont la figure emblématique fut Don Quichotte, le chevalier errant aux prises avec les moulins à vent. Occasion de réfléchir, autour de certains tableaux-rets qui défièrent les sens des spectateurs, par de là la vue et la vision, jusqu’au point de le tenter à « goûter » une pomme qui n’est que peinture, ou bien à toucher un tableau, au péril - illusoire bien sûr - de se faire brûler les doigts.
-