Publication

Back to overview Show all

Original article (peer-reviewed)

Journal TSANTSA – Journal of the Swiss Anthropological Association
Volume (Issue) 26
Page(s) 195 - 202
Title of proceedings TSANTSA – Journal of the Swiss Anthropological Association
DOI 10.36950/tsantsa.2021.26.6993

Open Access

URL http://doi.org/10.36950/tsantsa.2021.26.6993
Type of Open Access Publisher (Gold Open Access)

Abstract

La rencontre entre le droit et la diversité socioculturelle, qui est de plus en plus présente dans nos sociétés mondialisées, entraîne régulièrement des débats publics et une remise en question des pratiques judiciaires. Cependant, malgré le nombre important de recherches autour du droit des personnes issues de la migration, la gestion de cette diversité socioculturelle dans les procédures en protection de l’enfant en Suisse reste une problématique très peu conceptualisée. Ainsi, au travers d’une analyse de huit observations d’audiences menées dans deux Autorités de Protection de l’Enfant et de l’Adulte (APEA) en Suisse romande, nous mettons en avant le fait qu’il existe une certaine difficulté à intégrer les différences socioculturelles dans les échanges entre professionnel·le·s et familles issues de la migration. Cela est notamment dû à une forte psychologisation des comportements des familles et à l’adoption d’une approche universaliste de la culture par les membres des APEA.
-