Publication

Back to overview

Le rôle des exemples en français dans la réflexion linguistique de Saussure

Type of publication Peer-reviewed
Publikationsform Original article (peer-reviewed)
Author Béguelin M.-J.,
Project Marqueurs corrélatifs entre syntaxe et analyse du discours
Show all

Original article (peer-reviewed)

Journal 5e Congrès mondial de linguistique française 2016
Editor , F. Neveu G. Bergounioux M.-H. Côté J.-M. Fournier L. Hriba & S. Prévost
Publisher SHS Web of Conferences, Volume 27
Page(s) 1 - 25
ISBN non pertinent
Title of proceedings 5e Congrès mondial de linguistique française 2016
DOI 10.1051/shsconf/20162701004

Open Access

Abstract

Texte en ligne d'une conférence invitée présentée lors du 5e Congrès mondial de linguistique française, début juillet 2016 à l'Université de Tours. Résumé: L’année 2016 marque, on le sait, le centième anniversaire de la parution du Cours de linguistique générale de Ferdinand de Saussure (CLG). Mais le hasard veut qu’elle corresponde aussi au vingtième anniversaire de la découverte, dans l’orangerie de l’hôtel familial à Genève, de documents autographes jusqu’alors inconnus (ÉLG = Saussure 2002, SL = Saussure 2011). Bien que fragmentaires et d’interprétation délicate, ces manuscrits, notamment ceux connus sous le titre De l’essence double du langage, ont apporté un éclairage nouveau sur la pensée linguistique de Saussure ; ils ont privé de légitimité, sur des points importants, le contenu du CLG édité par Bally et Sechehaye. Dans ce contexte épistémologique peu banal, quels enseignements la linguistique et l’étude descriptive d’une langue comme le français peuvent-elles encore puiser, voire (re)découvrir, dans la pensée de Saussure sur le langage ? Tel est le thème que je développerai dans le cadre de cette étude, m’associant ainsi aux bilans entrepris un peu partout en cette période anniversaire. L’objectif sera double. D’une part, il s’agira de rappeler le rôle que jouent les exemples en français dans la réflexion linguistique de Saussure, appréhendée dans les textes autographes ou à travers les notes d’étudiants inspiratrices du CLG — sans omettre les exemples écartés à tort par Bally et Sechehaye. D’autre part, il s’agira de revisiter, à la faveur de cet examen, quelques notions ou dualités d’usage commun, intimement liées au nom de Saussure, mais maniées souvent aujourd’hui de manière réductrice, et sans que l’impact scientifique en ait été pleinement mesuré. Par le prisme des arguments tirés du français, il sera ainsi question du principe de différentialité, de ses incidences sur le calcul du sens, des problèmes associés à la notion d’identité diachronique, du statut de la parole par rapport à la langue, des relations entre linguistique externe et linguistique interne. Abstract The year 2016 marks, as we know, the hundredth anniversary of the publication of the Course in General Linguistics by Ferdinand de Saussure (CGL). But it corresponds by coincidence also to the twentieth anniversary of the discovery, in the orangery of the family residence at Geneva, of previously unknown autograph documents (Saussure 2002, Saussure 2011). Although fragmentary and challenging to interpret, these manuscripts, notably those known under the title of On the Dual Essence of Language, have cast a new light on the linguistic thought of de Saussure; they have undercut, on important points, the contents of the CGL edited by Bally and Sechehaye. In this important epistemological context, what can linguistics and the descriptive study of a language such as French still offer, or even (re)discover, in de Saussure’s thinking on language? This is the topic that I will develop in this study, taking the opportunity to join others in the reviews undertaken during this anniversary period. The objective will be dual. On the one hand, the study examines the role played by the French examples in the linguistic reflections of de Saussure, such as presented in the autograph texts or the notes of students that inspired the CGL — without omitting the examples wrongly discarded by Bally and Sechehaye. On the other hand, it revisits, based on this examination, some notions or dualities of common usage, intimately linked to the name of de Saussure, but often handled nowadays in a reductionist manner, and without their scientific impact being fully appreciated. Through the prism of the arguments drawn from French, I will deal with the principle of differentiation, of their impact on the sense making, of problems associated with the notion of diachronic identity, of the status of parole with regard to langue, the relationship between external linguistics and internal linguistics.
-