Publication

Back to overview

"ou comme ça", "machin" et autres marqueurs d'indétermination dans les listes

Type of publication Peer-reviewed
Publikationsform Original article (peer-reviewed)
Author Béguelin M.-J., Corminboeuf G.,
Project Marqueurs corrélatifs entre syntaxe et analyse du discours
Show all

Original article (peer-reviewed)

Journal Discours
Volume (Issue) 2017 | 20(2017 | 20)
Page(s) § 1 - § 103
Title of proceedings Discours
DOI 10.4000/discours.9275

Open Access

URL http://discours.revues.org/9275
Type of Open Access Publisher (Gold Open Access)

Abstract

Cet article traite de deux marqueurs de fin d’énumération ou de liste que l’on rencontre dans le Corpus oral de français parlé en Suisse romande (Ofrom). Il s’agit d’une part de la séquence "ou comme ça", dont la fréquence caractérise semble-t-il le corpus en question, et d’autre part de "machin", plus uniformément répandu en français parlé contemporain d’Europe. Les emplois ciblés par notre étude sont du type suivant : [1] certaines se maquillent déjà ou bien mettent des robes ou euh + des ba- justement des chaussures un peu féminines comme des ballerines ou comme ça (unine11-csa) [2] je lui ai donné un millier de conseils va voir un psy va voir euh prends-toi en main fais quelque chose euh machin (unine08-vwa) Sans nous limiter aux contextes énumératifs, nous examinons les conditions dans lesquelles "ou comme ça" et "machin" sont utilisés dans les données Ofrom. Nous étudions leurs fonctionnements sémantiques respectifs, le type d’indétermination auquel ils sont associés, et la manière dont ils en viennent à assumer, en fin de liste, des rendements pragmatiques comparables. Au passage, nous mettons en évidence les contextes morphosyntaxiques qui favorisent, en français contemporain, une réinterprétation du substantif "machin" comme une particule d’extension, voire d’indétermination. Mots-clés : liste, énumération, discours rapporté, indétermination, approximation, particules d’extension, transcatégorisation, machin, ou comme ça
-