Publication

Back to overview Show all

Editors (peer-reviewed)

Editor , Fossard M. & M.-J. Béguelin
Publisher Peter Lang Sciences pour la communication, Berne etc.
ISBN 978-3-0343-1545-6 pb.

Abstract

Longtemps limitée à une simple perspective textualiste, l’anaphore a, ces vingt dernières années, été l’enjeu de très nombreux travaux influencés par les forts courants de la linguistique du discours ainsi que par les approches cognitives, pragmatiques et, plus récemment encore, interactionnelles de la référence. Phénomène discursif éminemment complexe, l’anaphore met en jeu des mécanismes informationnels, mémoriels et inférentiels variés, que de nombreux modèles, linguistiques et psycholinguistiques, ont cherché à capter. L’objectif du présent ouvrage est double : proposer un bilan épistémologique mettant au jour, parmi les modèles et approches proposés, ceux qui ont résisté au temps (et aux modes) ; pointer les aspects du phénomène anaphorique qui nécessiteraient des investigations complémentaires. En abordant la thématique de l’anaphore de manière interdisciplinaire, ce livre vise aussi à décloisonner des domaines de recherche qui trop souvent s’ignorent : il entend rétablir le dialogue entre approches linguistiques, psycholinguistiques et acquisitionnelles, tout en faisant place aux perspectives orientées vers la logopédie et le TAL (Traitement Automatique du Langage). Il réunit des études de F. Cornish, f. Landragin, M. Charolles, L. A. Johnsen, M.-J. Béguelin, A. Berrendonner, A. Garnham, W. Cowles & L. Dawidziuk, M. Fossard, G. Kleiber, G. Vanderbauwhede, G. de Weck & A. Salazar Orvig.
-