Publication

Back to overview

Cadrer l'immatériel

Type of publication Not peer-reviewed
Publikationsform Contribution to book (non peer-reviewed)
Publication date 2013
Author GONSETH Marc-Olivier, LAVILLE Yann, MAYOR Grégoire, KNODEL Bernard,
Project Intangible Cultural Heritage: The Midas Touch?
Show all

Contribution to book (non peer-reviewed)

Book HORS-CHAMPS
Editor , GONSETH Marc-Olivier
Publisher Musée d'ethnographie, Neuchâtel
Page(s) 10 - 15
ISBN 978-2-88078-039-5
Title of proceedings HORS-CHAMPS

Abstract

L'exposition "Hors-Champs" s'inscrit dans la dynamique créée par le projet "Midas's Touch". Initiée en 2009, soutenue par le FNS et dirigée par l'Institut d'ethnologie de l'Université de Neuchâtel, cette recherche associe le MEN aux universités de Bâle et de Lausanne ainsi qu'au Centre de dialectologie de l'Université de Neuchâtel. Elle porte sur les effets de la ratification par les autorités helvétiques de la charte de l'Unesco relative au Patrimoine Culturel Immatériel (PCI): le processus d'inventaire et de reconnaissance lancé par la Suisse suppose d'établir certains critères, d'assumer des choix de refuser une partie des éléments soumis et d'ignorer ceux qui n'ont pas fait l'objet d'une telle démarche. Comme tout phénomène de tri et de mise en lumière, il génère en même temps ses propres zones d'ombre. Le premier pas du MEN dans cette aventure fut l'exposition "Bruits", présentée du 2 octobre 2010 au 15 septembre 2011. Alors que se mettait en place le système de sélection du PCI suisse, les cantons n'ayant pas encore soumis leurs propositions à la Confédération, elle fut développée autour de la métaphore d'un Nautilus échoué et siphonné par des pirates. La focale était alors la plus large possible, l'équipe balisant les enjeux de la patrimonialisation du phénomène sonore à partir d'exemples tirés de l'histoire et de l'ethnomusicologie et d'extraits des fonds d'archives du MEN. Partant de la notion de bruit, l'exposition évoquait la dimension politique des choix patrimoniaux, ceux-ci ne pouvant traiter l'ensemble du monde et combinant invariablement au savoir des aspects liés au goût, à l'esthétique, au pouvoir et à l'argent. Elle soulignait que les opérations visant à mettre sous cloche des éléments du PCI helvétique équivalaient à un processus de muséalisation. Elle rappelait également que, dans le domaine du patrimoine, l'opposition tranchée entre matériel et immatériel était difficile à justifier, l'un consistant toujours au moins un hors-champ de l'autre...
-