Publication

Back to overview

La lettre sauve. L'ABC et la louange mariale

Type of publication Peer-reviewed
Publikationsform Original article (peer-reviewed)
Author Uhlig Marion,
Project Jeux de lettres et d'esprit dans la poésie manuscrite en français (XIIe-XVIe siècles)
Show all

Original article (peer-reviewed)

Journal French Studies
Volume (Issue) 75(3)
Page(s) 336 - 351
Title of proceedings French Studies
DOI 10.1093/fs/knab050

Open Access

URL https://academic.oup.com/fs
Type of Open Access Green OA Embargo (Freely available via Repository after an embargo)

Abstract

Les abécédaires forment-ils un registre narratif homogène? La présente contribution souhaite répondre à cette question en envisageant les solidarités thématiques et formelles dont témoigne les pièces de notre corpus. Elle étudie leurs points de contact, persuadée que la compréhension de chacun d’eux dépend de leur lecture commune. L’article est en trois parties. D’abord, l’étude des sources révèle que l’ordre et la complétude de l’ABC fournissent un cadre et une ornementation privilégiés pour la prière. Tout porte à croire que le corpus obéit à la même injonction en assimilant la disposition abécédaire à un cheminement moral. Ensuite, l’analyse des poèmes souligne leur spécificité mariale et relève entre eux des résurgences qui suggèrent leur solidarité. Enfin, l’article interroge le devenir de cette vogue: la complétude de l’ABC cède le pas à une hiérarchisation des lettres, entraînant la scission de l’ensemble. L’axiologie qui règne entre bonnes et mauvaises lettres incite tantôt les poètes à privilégier les premières dans leurs oraisons spirituelles, tantôt à pratiquer l’équivoque pour dévoiler la composante scabreuse des secondes. L’article conclut à la légitimité du corpus – et donc au bien-fondé de l’anthologie en préparation – et à son influence comme réservoir ou répertoire formel pour la production poétique ultérieure.
-