Publication

Back to overview

Pragmatic processes through the lifespan in L2

Type of publication Peer-reviewed
Publikationsform Original article (peer-reviewed)
Author Bugayong Lenny, Maillat Didier,
Project Mehrsprachigkeit und Lebensalter
Show all

Original article (peer-reviewed)

Journal Bulletin Suisse de linguistique appliquée
Volume (Issue) 99
Page(s) 51 - 71
Title of proceedings Bulletin Suisse de linguistique appliquée

Abstract

La convergence de la pragmatique et de la recherche en acquisition d'une langue seconde a attiré de nombreux projets de recherchent qui se sont focalisés principalement sur la notion de pragmatique interlangue, soit les phénomènes d'interférence interlangue – ou encore d'influence cross-linguistique comme elle est parfois nommée – susceptible d'influencer les processus pragmatiques. Dans cet article, nous explorons une autre dimension de la pragmatique de langue seconde en nous penchant sur des processus pragmatiques de bas niveaux qui contribuent à la saturation de la forme propositionnelle d'un énoncé. Spécifiquement, nous nous concentrons sur deux types de processus de désambiguïsation de référent qui sont a priori identiques en L1 (Allemand) et en L2 (Anglais). Nou présentons deux paradigmes expérimentaux dans lesquels les participants doivent désambiguïser les référents d'énoncés EFL. La perspective adoptée est doublement cognitive en ce sens que nous nous intéressons à l'impact cognitif de la L2 sur l'aptitude à tirer des inférences (explicatures) de bas niveau, et que nous étudions les corrélations entre les dimensions cognitives du vieillissement et la performance obtenue par nos participants dans ces explicatures référentielles tout au long de la vie. Nos résultats, conformes en cela à des études précédentes en L1, montrent que les processus pragmatiques simples de bas niveau sont hautement sensible à la charge cognitive à laquelle le sujet est soumis. En conséquence, la performance est significativement affectée en L2 aussi bien en termes d'exactitude que de coût cognitif. Par ailleurs, cette même sensibilité à la charge cognitive est reflétée dans la dégradation observée avec le vieillissement. Enfin, même si les généralisations précédentes s'appliquent aux différents types d'explicatures référentielles testées, ces types semblent néanmoins générer des profils distincts lorsqu'ils sont corrélés avec l'âge des participants.
-