Publication

Back to overview Show all

Original article (peer-reviewed)

Journal Canadian Journal of Linguistics
Volume (Issue) 60(2)
Page(s) 215 - 231
Title of proceedings Canadian Journal of Linguistics

Open Access

URL https://muse.jhu.edu/article/607568/pdf
Type of Open Access Website

Abstract

L’étude porte sur des constructions à interprétation adversative du français, articulées par "et", comme "John a un doctorat en linguistique et il ne sait ni lire ni écrire". Dans un premier temps, on caractérise le concept d’attente trompée et on illustre l’effet de surprise qui en découle. Dans un second temps, on étudie les raisons qui président à l’ordonnancement contraint des énonciations. On voit qu’il s’agit d’une manœuvre rhétorique ordonnée, procédant en deux temps : d’abord l’ouverture d’une attente forte, puis le déni de cette attente. Cela montre que ce ne sont pas des constructions totalement symétriques. On voit également qu’il y a très peu d’asyndètes ("John a un doctorat en linguistique, il ne sait ni lire ni écrire") – avec la même interprétation adversative : ce sont des constructions massivement connectées par "et".
-