Publication

Back to overview

Introduction

Type of publication Peer-reviewed
Publikationsform Contribution to book (peer-reviewed)
Author Uhlig Marion,
Project Jeux de lettres et d'esprit dans la poésie manuscrite en français (XIIe-XVIe siècles)
Show all

Contribution to book (peer-reviewed)

Book Belles Lettres’ : les figures de l’écrit au Moyen Âge. Actes du colloque international fribourgeois
Editor , Rohde Martin; , Uhlig Marion
Publisher Reichert Verlag, Wiesbaden
Page(s) 7 - 14
ISBN 9783954904167
Title of proceedings Belles Lettres’ : les figures de l’écrit au Moyen Âge. Actes du colloque international fribourgeois

Open Access

URL https://reichert-verlag.de
Type of Open Access Green OA Embargo (Freely available via Repository after an embargo)

Abstract

Le présent volume souhaite poser la première pierre du projet collectif « Jeux de lettres et d’esprit dans la poésie manuscrite en français (XIIe-XVIe siècles) » financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique. Cette recherche, dédiée à la poésie manuscrite en français, entend circonscrire pour mieux le comprendre le chaînon manquant entre les deux pôles de création littéraire que sont au Moyen Âge la poésie lettriste médiolatine (Ve-IXe siècles) et celle, en français, des Grands Rhétoriqueurs (XVe-XVIe siècles). L’idée est que la poésie formelle en français composée dès le XIIe siècle est l’héritière des modèles latins et forme tout à la fois le creuset, ou le laboratoire formel, de la Seconde Rhétorique. Nous postulons donc que cette genèse des jeux de lettres vernaculaires mérite d’être étudiée, afin de mieux saisir ce qu’il en est de l’élaboration de la Seconde Rhétorique, mais aussi de la production ultérieure qui s’en réclame, à l’instar des expérimentations surréalistes, dadaïstes ou oulipiennes. En ce sens, il s’agira de constituer un corpus adéquat pour appréhender ces siècles qui, pour être un entre-deux de la poésie lettriste, ne correspondent pas moins à la période où se crée la littérature en français. Le présent volume réunit les contributions des plus grands spécialistes des figures de l’écrit au Moyen Âge, en provenance de France, d’Italie, d’Allemagne, d’Angleterre, de Belgique, des Etats-Unis et bien sûr de Suisse, représentants de disciplines telles que les littératures latine et vernaculaires, l’histoire, l’histoire de l’art, la théologie, la philosophie, la musicologie, la codicologie et la philologie.
-