Publication

Back to overview Show all

Original article (peer-reviewed)

Journal Perspective soignante
Page(s) 110 - 118
Title of proceedings Perspective soignante

Abstract

Dans le travail infirmier, la pratique informationnelle quotidienne d’une infirmière représente 57% de l’activité quotidienne. 24% de ces 57% représentent des pratiques de gestion et de coordination. Utilisant le premier modèle conceptuel en sciences infirmières de l’Europe francophone, on a pu par la recherche, mettre en évidence que la gestion et la coordination sont révélatrice de l’investissement de l’infirmière dans son travail et de ses compétences professionnelles. L’activité soignante n’est surtout pas une activité d’exécution. L’activité professionnelle est une construction située, c’est une prestation de service qui a pour caractéristique que ce sont toujours les bénéficiaires de la prestation qui livrent l’information utile à la conception et à la production du service. Cette dimension de l’activité professionnelle échappe complètement aux décideurs économiques de la santé publique et fait que les prestations de service délivrées par les infirmières ne sont que partiellement comptabilisées par la LAMal et la productivité hospitalière (Tarmed). L’activité soignante n’est jamais stabilisée, elle est contradictoire, hétérogène et polysémique, car les normes de cette activité sont totalement dépendantes du langage des bénéficiaires de la prestation de service.
-