Lead
L'artisanat textile et le vêtement participent sont le miroir d’identités sociales, sexuées, ethniques, individuelles et collectives partagées par une communauté. Tant la matérialité que le contexte dans lequel ils sont portés lui confèrent différentes valeurs symboliques, sociales et religieuses.

Lay summary

Ce projet multidisciplinaire considère le vêtement comme un marqueur d'identité et étudie sa dimension culturelle à partir des représentations produites en Apulie entre le Ve et le IIIe siècle avant J.-C. Il interroge les relations dynamiques entre les corps, les vêtements et les identités genrées et multiculturelles dans cette région, caractérisée par la coexistence des Grecs établis à Tarente et des groupes italiques de l’arrière-pays (Messapien, Peucétiens, Dauniens).
Il créera pour ce faire, dans un premier temps, une typo-chronologie des différents éléments vestimentaires caractérisant les identités grecques ou locales à partir des représentations. Dans un second temps, il analysera ces types vestimentaires, destinées à des clients de différents horizons culturels, en contexte iconographique. Les vêtements décrits seront comparés avec les témoignages textiles conservés et les procédés de fabrication connus afin d’interroger leur matérialité. De manière plus diachronique, enfin, ce projet évaluera les processus de perception en jeu, du regard de l’artisan sur son identité et celle de l’autre à celle de l’archéologue sur le passé.
Ainsi, en faisant dialoguer les données iconographiques, archéologiques et les sources écrites, ce projet, qui s'inscrit dans le cadre des recherches innovantes développées par l'action COST "Euroweb. Europe through textiles" (CA #19131), jettera un regard neuf sur les interactions sociales entre ces populations, en explorant leurs influences respectives, à l’aune des avancées des gender studies et de l’archéologie post-coloniale.