Lead
Les chercheurs du projet VIA, originaires de la Suisse, des Philippines, du Pérou et du Kenya, ont pour objectif de développer une nouvelle analyse comparative de la violence, ainsi que des mesures de protection, envers les défenseurs et les défenseuses de l'environnement dans le secteur minier.

Lay summary

Le secteur minier, souvent touché par des conflits sociaux entre projets d’extraction, acteurs étatiques et critique des communautés locales, reste un des secteurs les plus meurtriers pour les défenseurs et les défenseuses de l'environnement. L’équipe du projet VIA, originaire de la Suisse, des Philippines, du Pérou et du Kenya, ont pour objectif de développer une nouvelle analyse comparative de la violence, ainsi que des mesures de protection, envers des défenseurs et des défenseuses de l'environnement dans le secteur. Pour ce faire le projet décrira et théorisera la variabilité de pratiques et déterminants de violence dans plusieurs projets miniers tout en prenant compte les dimensions de genre et d'ethnicité. Nous cherchons à mettre en évidence comment les formes de violence et d'insécurité se transforment au fil du temps et à nous interroger sur la pertinence, l'accessibilité et l'efficacité des mesures de protection formelles et informelles déployées au niveau local, national et régional. Nous prévoyons étudier comment les facteurs structurels permettent ou compromettent une protection efficace des défenseurs et des défenseuses de l'environnement. Cela implique une meilleure compréhension de l'importance relative de différents types de menaces, de formes de violence et de formes de protection pour différents groupes de la population. Nous utiliserons une combinaison d'approches quantitatives et qualitatives. Des enquêtes seront adaptées à des réseaux de défenseurs et de défenseuses spécifiques et seront utilisées avec des études de cas multi-sites basées sur des entretiens semi-structurés, de l’observation participante ainsi que des analyses socio-juridiques.