Lead
La faible représentation des femmes à des positions stratégiques a été largement dénoncée. Les causes évoquées par certains sont les difficultés à gérer de front la carrière, le rôle de mère et les relations affectives. L’application d’un biais de genre inconscient voire conscient en défaveur des femmes au cours de leur parcours de formation et durant leur carrière professionnelle est également incriminée. Dans le milieu académique, les chercheur.se.s sont évalué.e.s sur leur productivité scientifique à travers le nombre d’articles publiés et cités par les pairs. Ce projet vise à évaluer l’existence d’un biais de genre au cours du processus de décision éditoriale vis-à-vis du/de la premièr.e auteur.e d’articles scientifiques.

Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche

Ce travail va se concentrer sur le suivi d’articles scientifiques soumis pour publication dans un large éventail de journaux médicaux de toutes disciplines en tenant compte du genre du/de la premièr.e auteur.e.

Dans une première phase, nous rapporterons des statistiques sur le suivi d’articles scientifiques au cours du processus éditorial : depuis la soumission initiale vers le rejet immédiat par les éditeurs des journaux, ou l’envoi à des rapporteurs externes et finalement jusqu’à la décision finale du comité éditorial de publier ou pas ces articles. Au cours de ces différentes étapes, nous évaluerons si les chances de passer à l’étape ultérieure dans le processus éditorial sont identiques en fonction du genre du/de la premièr.e auteur.e.

Dans une seconde phase, puisque le genre des auteur.e.s n’est pas l’unique facteur associé à la publication d’un article scientifique, nous étudierons en détail un plus petit nombre d’articles scientifiques sélectionnés pour être soumis à une révision par les pairs. Dans ce sous-groupe, nous testerons l’effet conjoint d’autres facteurs connus pour être associés à la publication, tel que le nombre de coauteur.e.s, les diplômes des coauteur.e.s, le type d’étude, les résultats rapportés (s’ils sont significatifs ou pas), le nombre de personnes participant à l’étude, le pays de réalisation, la discipline étudiée, l’année, etc…

 

Contexte scientifique et social du projet de recherche

Ce projet s’insère dans une prise de conscience collective de l’existence d’un déséquilibre des chances d’accès à des fonctions d’influence et prestigieuses en défaveur des femmes, notamment dans le milieu académique scientifique. Cette prise de conscience n’est pas spécifique à un milieu donné et pourrait être évaluée de manière globale. Nous avons décidé de nous concentrer sur l’évaluation de l’existence d’un biais de genre dans le domaine de la production écrite scientifique revue par les pairs en partant du principe que les résultats obtenus pourraient être généralisables à d’autres contexte et milieux.