Lead
De plus en plus de familles adoptent des régimes alimentaires alternatifs comme le véganisme dans le monde et en Suisse. Ce phénomène a engendré des controverses quant aux risques et aux bénéfices pour la santé des enfants, comme le révèlent les diverses prises de positions du corps médical ou d'activistes. Il existe pourtant très peu de recherches en sciences sociales sur le sujet du véganisme chez les enfants, et le cas suisse est particulièrement mal connu.

Lay summary

Cette recherche analyse les controverses contemporaines autour du véganisme chez les enfants en Suisse. Le projet repose sur l'analyse de trois types de données (documents écrits, entretiens et observation) récoltées auprès de trois groupes d'acteurs-trices (expert-e-s de la santé, activistes, parents). Il s'agira de comprendre comment les discours en circulation problématisent le véganisme chez les enfants. Les objectifs de la recherche sont: d'identifier les différentes représentations du véganisme chez les enfants ; d’identifier les motivations soutenant les recommandations d'adopter ou rejeter ce régime ; d’analyser si et comment les discours sur le véganisme font appel à des arguments identitaires basés sur la nation ou la classe; d’analyser les représentations, notamment genrées, des rôles parentaux.
Ce projet pourra contribuer aux discussions sociales actuelles sur les pratiques alimentaires et la parentalité, puisqu’il jette la lumière sur un phénomène peu étudié et pourtant très présent dans les médias. Les résultats pourront contribuer au développement des politiques de santé à l'égard des familles. Puisque les pratiques alimentaires et la parentalité sont deux vecteurs importants de reproduction des inégalités sociales, une perspective sociologique sur le sujet aidera à en visibiliser les enjeux.