Lead
Les technologies de l’information et de la communication (TIC) - Internet, réseaux sociaux, applications mobiles - transforment les relations sociales au fur et à mesure de leur développement. Autour de la naissance, ces outils offrent de nouvelles opportunités d’information et de relations aux (futurs) parents, mais sont aussi l’objet de polémiques. Permettant les contacts et l’information à distance, ces outils sont aussi utilisés par les parents migrants et allophones.

Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche

L’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) – Internet, réseaux sociaux et applications mobiles – par de (futurs) parents est un phénomène en développement rapide. La période de la naissance faisant l’objet d’un marketing intense, le marché des TIC ne fait pas exception et l’offre ciblant les parents comprend des milliers de sites Internet et d’applications. Ces outils numériques permettent de rechercher de l’information concernant la période de la naissance et de tisser des liens avec d’autres parents. Toutefois, des recherches anglo-saxonnes montrent que les TIC tendent à véhiculer des visions stéréotypées des parents et les poussent à s’auto-contrôler de manière accrue.

Cette recherche examinera les usages, expériences et besoins de (futures) mères migrantes et allophones en regard des TIC à travers une enquête ethnographique. Ce public a en effet encore peu fait l’objet d’enquêtes socio-anthropologiques concernant son rapport aux TIC. Ce manque demande à être combler, car les mères dites migrantes – ainsi que leurs enfants – souffrent d’une moins bonne santé et bénéficient d’un accès moindre à l’information et aux prestations de santé. Notre équipe de recherche ira à la rencontre de mères ne parlant pas français (7 langues),  ainsi que des sages-femmes et des interprètes qui les accompagnent pour mieux cerner tant l’utilisation que les besoins en TIC.

Contexte scientifique et social du projet de recherche

Reposant sur une approche ethnographique des TIC, notre projet prolonge les travaux socio-anthropologiques ayant interrogé les contenus et les usages des TIC dans le champ de la santé. Ciblant un public prioritaire pour la recherche en santé, ce travail s’inscrit également dans la recherche sur les inégalités sociales de santé et d’accès aux prestations touchant à la santé.