Lead
Les plantes ont une remarquable capacité de régénération. cette propriété est à la base de pratiques de micropropagation utilisées en horticulture et dans l'agriculture pour propager des plantes ornementales ou d'intérêt agronomique. Les techniques de propagation sont optimisées souvent de manière empiriques et les bases moléculaires de cette plasticité restent cependant mal connues.

Lay summary
La régénération des plantes à partir de suspension cellulaires ou fragments tissulaires repose sur la reprogrammation de cellules, c'est à dire la réorientation de leur programme d'expression de gènes. ce processus permet de recréer les différents types cellulaires et tissulaires à partir d'une masse de cellules indifférenciées ou pluripotentes.

Depuis quelques décénnies il apparait clairement que ce processus de régénération repose aussi sur une reprogrammation épigénétique, impliquant donc des facteurs chromatiniens, à l'heure actuelle encore mal connus.
Notre groupe étudie les variants d'histone H1 ("Linker histones") et leur role dans les arrangements chromatiniens. Nous avons découvert que ces variants répondent de manière dynamique dans des situations de changement d'identité cellulaire (en culture mais aussi au cours du développement).
Nous explorons l'hypothèse que les variants d'histone H1 contribuent au remodellage de la chromatine lors de la reprogrammation cellulaire et de la régénération en culture.

Notre recherche utilise des outils de microscopie à haute résolution ainsi que des techniques de profilages épigénomiques pour étudier les structures chromatiniennes en présence et en l'absence des histones H1 , dans le contexte de régénération de tissus en culture, in vitro. Nous cherchons à identifier de nouveaux partenaires de ce processus au moyen d'un crible génétique et cytologique de facteurs candidats. Pour cela nous avons mis en place une approche semi-automatique de prise et traitement d'images de cellules en culture induites pour la dedifferentiation. Nous étudions aussi l'impact de variants H1 modifiés pour leur propriété de résidence sur la chromatine.

Collectivement, notre recherche s'inscrit dans le cadre des objectifs de l'action européenne COST "INDEPTH" (Impact of Nuclear Domains in gene Expression and Plant Traits") auquel notre groupe participe en terme de recherche, de dissémination de savoir (expertises expérimentales et traitement d'image) lors de collaborations, d'échanges et de conférences.