Lead
Depuis une vingtaine d’années, la visualisation graphique est devenue un outil central d’observation, d’analyse et de communication dans le domaine de la science des données. Loin d’un phénomène purement contemporain lié à l’essor des cultures et des humanités digitales, le développement des techniques de visualisation des données fut au cœur d’un vaste mouvement de reconfiguration des savoirs scientifiques et techniques, qui prit son essor dans les années 1870 déjà. Cette « pré-histoire » de la visualisation des données est au centre de ce nouveau projet de recherche.

Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche

Ce projet de recherche interdisciplinaire s’intéresse aux usages et aux pratiques de la visualisation des données avant l’avènement de l’informatique. Il inscrit ce phénomène dans une histoire longue de l’essor de la pensée statistique et de sa popularisation, de l’objectivité scientifique et de ses pratiques, de la culture de masse et de la modernité enfin.

Comment les représentations statistiques participèrent-elles à reconfigurer les catégories, les normes et les hiérarchies du discours scientifique ? De quelle manière les images– fixes ou animées – et ses différents supports matériels participèrent-elles à la circulation des savoirs et à l’avènement des sciences économiques et sociales en tant que disciplines ?

Contexte scientifique et social du projet de recherche

Malgré l’omniprésence des représentations statistiques dans le domaine des sciences, la genèse de ce phénomène, aussi incontournable que controversé, demeure largement méconnue. L’historiographie s’est en effet le plus souvent consacrée à une histoire internaliste de la visualisation graphique, sans chercher à retracer les usages sociaux des images statistiques, sans tenir compte des pratiques qui les façonnèrent, ni de leurs publics et des multiples formes de leur circulation – que ce soit à travers l’imprimé, la photographie, l’exposition ou le film.