Lead
Recherche fondamentale en biologie moléculaireRégulation du génomeCompaction de l'ADNEpigénétique

Lay summary

Tout être vivant est composé d’une à plusieurs milliards d'unités structurelles et fonctionnelles fondamentales appelées “cellules”. Chaque cellule contient l’ensemble des informations nécessaires à son bon fonctionnement sous forme d’ADN. Dans un organisme pluricellulaire, comme par exemple les animaux (dont l’homme) ou les plantes, l’ensemble des cellules contiennent une copie identique du code génétique, également appelé génome. L’activation ou la répression de différentes parties du génome lors de stades développementaux précis, ou sous l’effet de stress environnementaux, sont essentielles a la définition identitaire et fonctionnelle de chacune des cellules composant ces organismes pluricellulaires. Des mécanismes moléculaires complexes contrôlent ces mécanismes, indispensables a l’homéostasie de tout être vivant. L’ensemble de ces mécanismes consiste en l’épigénétique.

La recherche proposée vise à comprendre le fonctionnement des mécanismes moléculaires fondamentaux qui dirigent l’activation et la répression du génome. Plus précisément, ce projet se concentre sur un aspect structurel de cette régulation. La compaction des molécules d’ADN, dont la taille se compte en mètre, est indispensable à son maintien dans le noyau cellulaire, dont la taille se compte en micromètre. Des protéines structurelles, appelées histones, servent de points d’ancrages autours desquels les molécules d’ADN s’enroulent, déterminant ainsi le degré de compaction, qui est proportionnel au degré d’activation d’une région précise du génome.

Comprendre le fonctionnent précis des histones est donc indispensable à la compréhension générale de la régulation du génome, et donc à la fonctionnalité de la cellule. Les découvertes de biologie moléculaire fondamentale de ce projet de recherche vont donc, à long terme, impacter le développement de nouvelles méthodes appliquées aux domaines médicaux et agronomiques.