Lead
Le projet sera consacré à l'étude du marché de l'art à Paris entre 1789 et 1830, plus précisément au rôle des marchands de tableaux dans la promotion des artistes contemporains.

Lay summary

Jusqu’à ce jour, les historiens de l’art ont considéré que les galeries d’art contemporain en France (Paris) sont nées au milieu du XIXe siècle et se sont développées à l’époque de l’Impressionnisme, notamment avec le marchand d’art Paul Durand-Ruel. Or, en l’état actuel de nos connaissances sur ce sujet, nous pouvons émettre l’hypothèse que cette vision de l’histoire du marché de l’art est plus complexe car celui-ci a évolué progressivement en faveur de la production contemporaine sur une plus longue période, dès le tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Le marché de l’art contemporain résulte notamment d’un engouement pour la peinture nationale des artistes vivants dès le milieu du XVIIIe siècle augmentant leur valeur financière. Les bouleversements politiques, sociaux et économiques de la Révolution française ont largement accéléré ce phénomène en privilégiant la bourgeoisie montante issue du commerce et de la finance acquérant des œuvres contemporaines moins onéreuses que l’art ancien. Certains marchands de tableaux ont senti le vent tourné à leur profit. Ils se sont mis à vendre de plus en plus de peintures de leur époque par rapport aux œuvres anciennes, créant ainsi dès le début XIXe siècle de véritables galeries valorisant les artistes de leur temps.

La bourse du Fonds National Suisse me permettra d’accéder aux sources de premières mains conservées à Paris (Archives nationales, Archives des musées nationaux, Bibliothèque Nationale, etc.) qui me serviront de base pour ma recherche. De plus, ce projet d’étude m’intégrera aussi bien dans le département d’histoire de l’art de l’Université de Paris I – Sorbonne où je bénéficierai des conseils du Professeur Dominique Poulot, spécialiste de l’histoire des collections, mais aussi aux activités de l’Institut d’histoire de l’art (INHA).