Lead
Lors des premières années de Révolution française, de nombreux auteurs ont proposé de reconstruire les institutions artistiques sur de nouvelles bases, celle de la suppression des privilèges et de l’égalité des droits. Le mode d’enseignement, la façon de passer des commandes, les moyens de distinguer les meilleurs artistes devaient être revus pour les adapter à un régime démocratique. Ce sont tous ces textes que le projet veut publier et étudier.

Lay summary

Une centaine de textes de nature très variées ont été rédigés entre les débuts de la Révolution et la chute de la monarchie, le 10 août 1792. Certains d’entre eux sont restés à l’état de manuscrits, d’autre n’ont jamais fait l’objet d’une édition scientifique.

Ils contribuent à poser les bases de certains débats qui sont toujours d’actualité. Suffit-il de manier le pinceau ou le ciseau pour être considéré comme un artiste ? Comment penser l’égalité des droits et l’inégalité des talents ? L’art peut-il être enseigné et sous quelle forme ? Quel juge compétent des arts doit-on reconnaître ? Faut-il laisser le seul marché réguler la production artistique ou l’État a-t-il pour devoir d’intervenir pour encourager des formes d’art qui ne trouveraient pas de clients ? L’art se développe-t-il mieux dans un temps de liberté ou a-t-il besoin de la protection des princes ? Des points de vue très variés s’affrontent, depuis ceux des plus libéraux estimant que l’État n’a pas à se mêler du domaine des arts, jusqu’aux plus interventionnistes qui considèrent qu’il doit être le garant du bon goût.

Dans un premier temps, ces textes seront retranscrits, annotés et mis en ligne. Un colloque réunissant les spécialistes de la période et les acteurs du monde artistique intéressés par ces questions. À la suite de ce colloque, sera préparée une édition scientifique des textes les plus importants où seront présentés leurs enjeux dans ces premières années de la Révolution et aussi leur postérité dans les débats qui ont suivi dans toute l’Europe depuis le XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui.  

 Contexte scientifique et social du projet de recherche

Ce projet s’intègre dans les recherches sur les débuts de la modernité, sur le rôle stimulant des controverses et sur l’histoire sociale et politique des arts.