Lead
Les liquides ioniques (IL) sont des sels avec un point de fusion inférieur à 100°C. Les IL avec des groupes polymérisables tels que vinyles ou styrènes peuvent être polymérisés en IL polymériques (PIL). Ces PIL gardent plusieurs propriétés de leurs précurseurs, sont stables à haute température et peuvent être utilisés pour absorber et séparer des gaz, stabiliser des nanoparticules en catalyse, ou dans des dispositifs électrochimiques comme des cellules solaires à colorant. Dans les précédents projets SNF, nous nous sommes concentré sur des IL monomères avec des usages surtout catalytiques. Nous avons développé de nombreux IL polymérisables et plusieurs exemples de PIL, mais sans étudier systématiquement de PIL. Partant de l’expertise acquise auparavant, nous nous concentrerons dans ce projet sur des PIL. Nous développerons des synthèses simples et étudierons les applications des nouveaux PIL pour créer des matériaux et catalyseurs supérieurs ou différents de ceux actuellement utilisés.

Lay summary

Dans ce projet, nous proposons de développer de nouveaux liquides ioniques (ILs) comportant des unités polymérisables et de les convertir en liquides ioniques polymériques (PILs). Les propriétés physiques et chimiques de ces nouveaux matériaux seront étudiées et les PILs possédant des caractéristiques intéressantes seront évaluées pour diverses applications. Les objectifs principaux de ce projet sont les suivants :

  1. La préparation d’une série d’ILs comprenant des groupes fonctionnels vinyles et styrènes liés aux cations et/ou aux anions, qui peuvent être utilisés comme monomères pour synthétiser des PILs.
  2. La préparation d’une série de PILs comprenant des groupements spécifiques comme des groupes fonctionnels hydroxyles (-OH), acides (-SO3H) ou fluoré (-CH2CH2C4F9). Les propriétés structurelles et physiques de ces PILs seront étudiées à l’aide de techniques diverses.
  3. L’étude l’utilisation des PILs synthétisés dans divers domaines, tels que l’absorption de petites molécules (membranes), la catalyse, la stabilisation de nanoparticules (et par la suite la nanocatalyse) ou comme adsorbant de gaz ou agents de fluorination.
  4. Dans le cadre de collaborations avec d’autres groupes de recherches, l’étude de ces PILs en tant que composants de cellules solaires à colorants ou de piles à combustibles.

Ces recherches ont une nature exploratoire et fondamentale, mais l’on peut penser que certains de ces nouveaux matériaux peuvent présenter des propriétés utiles.