Lead
La représentation visuelle en sciences éclaire la façon dont les savants conçoivent leur travail. Servant de démonstration ou d’illustration, elle est surtout une image dans laquelle se lit l'engagement du savant. Ce projet examine les usages de la photographie dans les sciences humaines. Il doit servir à éclairer leurs particularités dans la pratique de la recherche, mais doit permettre d'identifier les modalités spécifiques selon lesquelles on considère l'engagement du savant dans son travail.

Lay summary

Dès son invention au milieu du 19e siècle, la photographie a été adoptée par les scientifiques qui y voyaient un moyen de représenter la réalité telle qu'elle est et imaginaient que cet instrument permettrait de se débarrasser de l'encombrante présence du savant dans la construction scientifique. Si ce dossier a été examiné pour les sciences exactes et naturelles, il n'en va cependant pas de même pour les sciences humaines et sociales. Ce projet vise à explorer ce pan mal connu de l'histoire des sciences qui éclaire certaines spécificités des sciences humaines et sociales.

Il s'articule en trois moments. Il s'agit d'articuler l’analyse des normes et des injonctions méthodologiques, l’examen des pratiques et l’étude des modalités selon lesquelles les savants reconnaissent les photographies comme capable d’exprimer le vrai. Par-delà les apports à l’historiographie des sciences humaines, ce projet doit également servir à intégrer les sciences humaines aux grands débats de l’historiographie des sciences dont elle est trop souvent absente, de manière à ce qu’elles se nourrissent réciproquement de leurs approches et résultats particuliers.