Lead
Les plantes sont capables d'utiliser la lumière ainsi que des sources de carbone très bon marché pour assembler des molécules de haute complexité. En revanche, à ce jour, les chimistes n'ont pas vraiment été capables d'imiter ces processus pour la fabrication de substances à usage pharmaceutique. La photochimie, en général, et ce projet en particulier, ont pour but d'étudier ou de mettre au point de nouvelles réactions chimiques capables d'utiliser la lumière comme activateur principal.

Lay summary

La synthèse organique a pour but de fabriquer des molécules à base de carbone. Contrairement à la croyance qu’il est à présent possible de préparer artificiellement n’importe quelle molécule organique, il y a toujours un besoin urgent de nouvelles méthodes d’assemblage de molécules complexes avec un impact sur l’environnement réduit et économiquement viables. Dans cette perspective, la catalyse, en particulier par les métaux de transition et organique, ainsi que la photochimie ont pris un rôle de plus en plus central. L’usage de la lumière en synthèse est particulièrement intéressant pour plusieurs raisons. La lumière est un réactif très propre, qui peut être utilisé en excès sans problème majeur pour l’environnement ; une telle activation des réactifs organiques permet d’assembler des atomes de manière inédite, souvent complémentaire aux méthodes classiques ; la lumière est une espèce relativement bon marché, et surtout disponible en abondance via le soleil. Ce projet a pour but d’étudier a) l’usage de la lumière dans de nouvelles réactions dites de « photocyloaddition », b) la libération d’espèces actives à l’aide de la lumière, et c) de former des liaisons peptidiques par activation lumineuse.