Lead
Depuis leur formation à la fin de la dernière glaciation, les lacs Léman et de Bienne ont évolué selon les variations du climat. Mais dès la fin du 19ème siècle, les grands lacs et rivières de Suisse ont été massivement modifiés dans le but de réguler les crues et de servir l’agriculture et la production d’hydroélectricité. Les changements de régime hydrologique induits par ces modifications sont connus, mais les connaissances sur les conséquences sédimentaires sont encore très lacunaires.

Lay summary

Contenu et objectifs de travail de recherche

La première phase de notre recherche a permis d’identifier plusieurs événements sédimentologiques dans le Lac Léman, dont le plus important a généré en l’an 563 une vague de tsunami d’une hauteur maximum de 8-12 m à Lausanne et à Genève. Cette étude a aussi montré que la construction des barrages dans le bassin versant de l’Aar a diminué le transfert de sédiments fins vers le lac de Bienne et que les apports en plomb (métal lourd) par l’Aar ont été maximum entre 1940 et 1970.

Le principal objectif de la deuxième phase de cette recherche est de finir le catalogue des grands événements géologiques et de crue du lac Léman pour les derniers 3000 ans et de contribuer à établir leur fréquence, ainsi qu’un possible lien avec les variations du climat. Dans le lac de Bienne, il s’agira d’analyser les conséquences sédimentologiques de la déviation de l’Aar en 1878 pour reconstruire l’impact qu’elle a eu sur le système aquatique.

Contexte scientifique et social du projet de recherche

Notre travail générera des informations inédites sur l’histoire des grands lacs peri-alpins (ici Léman et Bienne) et leurs rivières (ici Rhône et Aar) de Suisse et leur interaction avec la société humaine. Les résultats anticipés pourront améliorer les connaissances dans le champ des risques géologiques (fréquence des tsunamis et des tremblements de terre) et hydrologiques (crues) et ainsi contribuer à conseiller le monde politique pour une meilleure sécurité des habitants face aux risques naturels. Les résultats anticipés devraient aussi permettre de mieux comprendre les interactions entre la société et les grands systèmes lacustres, et ainsi contribuer à une amélioration de la pesée des intérêts dans les prises de décision sur la gestion environnementale en Suisse.