Lead


Lay summary

La migration de cellules du corps humain, c’est à dire leur déplacement contrôlé à l’intérieur de l’organisme, par exemple vers un site d’inflammation, est essentielle pour une défense immunitaire efficace. Cependant, la migration cellulaire joue également un rôle important pour la dissémination du cancer sous forme de métastases. Le contrôle de cette migration se fait par l’intermédiaire de molécules endogènes, les chimiokines, qui attirent les cellules migrantes hors des vaisseaux sanguins et les positionnent dans les tissus. Ces chimiokines, qui se lient à des récepteurs à la surface des cellules migrantes, jouent un rôle à la fois pour la migration des cellules immunitaires et pour la dissémination des cellules cancéreuses. Dans ce module de recherche associant des chercheurs de l’Université de Fribourg, de l’Université de Berne et de l’Institut de Recherche en Biomédecine de Bellinzona, nous allons étudier les chimiokines ainsi que leurs récepteurs qui contrôlent la migration cellulaire lors de pathologies inflammatoires ou cancéreuses.

Dans un premier projet, nous étudierons le rôle des récepteurs de chimiokines CCR2 et CXCR1 pour la migration de cellules immunitaires leucocytaires dans le cerveau lors de pathologies inflammatoires telles que la sclérose en plaques. Nous utiliserons des modèles récemment développés dans le laboratoire et des techniques d’imagerie de pointe.

Dans un deuxième projet, nous étudierons comment les synergies entre différentes chimiokines modulent la migration de cellules immunitaires vers les tumeurs. Les résultats de ce projet permettront de mieux comprendre comment se développe une réponse immunitaire contre le cancer et comment la soutenir par des moyens pharmacologiques. Dans un troisième projet, nous évaluerons comment les chimiokines influencent le développement de métastases dans le cancer du sein.

Ces recherches seront faites en étroite collaboration avec les institutions partenaires et permettront des avances qui seraient plus difficiles pour des laboratoires individuels. Les résultats de ces travaux permettront de mieux comprendre les mécanismes qui guident la migration de cellules immunitaires et tumorales. Ces nouvelles connaissances seront directement applicables au développement de nouvelles thérapies dans le domaine des maladies inflammatoires et du cancer.

Pour plus d’informations: www.cell-mig.ch