Lead
Des lacs comme conséquence de la fonte des glaciers: chances et risques. Dans les Alpes, la fonte des glaciers provoque la formation rapide de nouveaux lacs. Ces derniers créent des chances et des risques nouveaux. Il est important de savoir où et quand ces nouveaux lacs se forment, quelles en sont les propriétés, à qui ils appartiennent et qui en est responsable.

Lay summary

Contexte
Des scénarios climatiques réalistes partent du principe que les glaciers disparaîtront dans les Alpes au cours du 21e siècle. En haute montagne, les glaciers se retirent déjà aujourd’hui très vite. Cela a pour conséquence la naissance de nombreux nouveaux lacs. Ces lacs peuvent se révéler attractifs pour le tourisme, utiles à la production d’énergie hydroélectrique, intéressants pour la protection contre les crues et importants pour la protection des eaux et du paysage. Mais ils représentent également un danger à prendre au sérieux, car la stabilité de leur environnement est moindre. La manière de réagir à cette combinaison de possibilités et de dangers représente un défi tant scientifique qu’économique et politique.

But
Le projet vise à développer des bases permettant d’estimer à l’avenir les chances et les risques associés à ces nouveaux lacs. Il traite des questions telles que la déglaciation, le développement du paysage, le comportement des lacs et l’apparition de dangers tels que crues soudaines ou coulées de boue. Il examine également des aspects d'ingénierie hydraulique tels que la capacité de retenue ou le potentiel hydrauliques des lacs, les mesures de protection contre les crues ainsi que des aspects touristiques et économiques.  Dans la région du glacier de Grindelwald ou du massif de la Bernina, par exemple, la perception des nouveaux lacs, la valeur ajoutée qu’ils représentent pour le tourisme, les coûts à en attendre et leur utilité sont examinés. Des questions juridiques concernant la propriété, les responsabilités et le droit des eaux ainsi que la protection du paysage et des eaux sont également à clarifier. Des ateliers permettront d’intégrer le point de vue des autorités politiques, des entreprises hydroélectriques et des organisations de protection du paysage et de la nature.

Portée
Le projet sert de base pour une utilisation optimalisée, diversifiée et durable des nouveaux lacs en haute montagne et met en évidence des mesures de protection potentielles. Il met en route et facilite un processus à long terme et systématique de planification. Ceci est particulièrement important, car les concessions de production d’énergie hydroélectrique arrivent à échéance et doivent être renouvelées dans les décennies qui viennent. Les méthodes et résultats du projet seront également mis à disposition d’autres régions de montagne.