Lead
Gestion de l’eau en temps de pénurie et de changement global A l’avenir, la pénurie d’eau va probablement s’accroître. Dans ces conditions, comment pourra-t-on utiliser l’eau de manière optimale dans les régions arides mais intensivement exploitées des Alpes?

Lay summary
Contexte
A l’avenir, le changement climatique et les développements socio-économiques vont clairement modifier l’offre et la consommation d’eau. Il en résultera des conflits d’intérêt. Les régions arides des Alpes sont particulièrement concernées, car il faut partir du principe que la pénurie d’eau sera encore plus aigüe dans ces régions. Aujourd’hui, la distribution de l’eau a le plus souvent lieu au niveau des communes et suit des règles et structures d’origine historique. Jusqu’ici, la gestion de l’eau était avant tout axée sur les besoins, et non pas sur l’offre.

But
La région de Crans-Montana-Sierre, en Valais, servira d’exemple. En collaboration avec les responsables locaux et les personnes intéressées, les chercheurs élaboreront des propositions pour une gestion et une distribution de l’eau optimales et équilibrées.
Les objectifs partiels sont:
- le recensement de l’eau à disposition aujourd’hui et à l’avenir dans la région de Crans-Montana-Sierre; le Glacier de la Plaine Morte et les systèmes de dérivation de l’eau en usage aujourd’hui seront également examinés.
- la détermination de la consommation d’eau par les divers usagers et l’estimation de la consommation future, en tenant compte des changements socio-économiques; ceci permet d’identifier d’éventuelles sources de conflit.
- l’examen de l’organisation juridique et pratique de la gestion de l’eau en place aujourd’hui; l’élaboration de propositions permettant d’organiser au mieux la distribution de l’eau et d’ajuster les techniques d’irrigation, et l’élaboration de propositions pour surmonter les défis à venir; les répercussions de telles solutions sur les diverses utilisations de l’eau seront examinées.

Portée
La collaboration entre divers spécialistes travaillant dans différentes universités améliore la compréhension des processus dans la région étudiée, et permet de développer un nouveau savoir dans le domaine de la gestion de l’eau. Des représentants des autorités locales et régionales ainsi que des groupes d’intérêt seront intégrés dans le projet. Ceci permet de mettre au point des solutions praticables, acceptables et pouvant aussi être appliquées dans d’autres régions.