Lead


Lay summary
Rédigé dans la deuxième moitié du IVe siècle av. J.-C., le traité d’Aristote intitulé Politiques connaît une réception paradoxale. Il n’est quasiment pas lu jusqu’au XIIIe siècle lorsque, en l'espace d'un siècle, l'ouvrage devient une référence fondamentale de la réflexion morale et politique. Si la réception latine du traité aristotélicien est maintenant bien connue dans ses grandes lignes, la réception française n'a pas fait l'objet d'une recherche scientifique. Or cette réception est remarquable, dans la mesure où les trois premières traductions françaises (Oresme en 1370 ; Rhegius en 1576, Champagne en 1797) représentent un événement non seulement philosophique et académique mais aussi linguistique, politique et social. L'objectif de cette recherche est de documenter, présenter et analyser la réception française des Politiques d'Aristote afin de constituer le volet francophone du dossier d'une généalogie de l'aristotélisme politique. Le projet se décline en deux volets complémentaires. Le premier volet relève de l'histoire de la philosophie politique: il s'agira de réunir en une monographie l'étude critique de ces trois premières traductions, considérées comme trois événements philosophiques majeurs dans l'histoire de la philosophie politique moderne. Le second volet est d'ordre philologique et éditorial: il s'agira d'éditer ces trois traductions, avec une introduction historique. La traduction de Nicole Oresme (Paris, 1370) a fait l'objet d'une édition critique en 1970, publiée dans un numéro spécial d'une revue américaine. Les deux autres traductions, celle de Louis le Roy (Paris 1576) et du Citoyen Champagne (Paris 1797) n'ont jamais fait l’objet d’une édition moderne. Le dispositif des trois traductions autorise ainsi une coupe inédite à travers la philosophie politique moderne et les grandes questions de l'Etat, de la souveraineté, du jugement politique, de l'anthropologie politique, du rôle de la femme, des différentes asymétries politiques, sociales et domestiques, de l'éducation et de l'utopie sociale. L'importance de ce projet de recherche repose essentiellement sur le fait que ces trois traductions contribuent de manière organique aux trois grandes phases de la construction du vocabulaire politique français: la naissance de l'Etat français au XIVe siècle, l'affirmation de la puissance française au XVIe siècle et la période de la Révolution française. Traduire les Politiques d'Aristote, pour Oresme, Le Roy et Champagne relève non seulement d'une entreprise scientifique mais aussi et surtout d'un acte politique majeur destiné à intervenir directement dans le débat politique.