Project

Back to overview

Typologie et potentiel d'exploitation des tablettes d'extraits de Šumma alu

English title Typology and potential of the excerpt tablets of Šumma alu
Applicant Mittermayer Catherine
Number 205122
Funding scheme Project funding
Research institution Unité de la Mésopotamie Département des Sciences de l'Antiquité Université de Genève
Institution of higher education University of Geneva - GE
Main discipline Ancient history and Classical studies
Start/End 01.01.2022 - 31.12.2023
Approved amount 441'257.00
Show all

Keywords (8)

Cunéiforme; Typologie; Intertextualité; Genre textuel; Edition de textes; Divination; Akkadien; Mésopotamie

Lay Summary (French)

Lead
La série divinatoire Shumma alu est avec environ 10'000 présages un des plus longs traités divinatoires du Proche-Orient ancien. Elle a été compilée dans sa forme dite canonique (au moins 108 chapitres) à l'initiative du roi Assurbanipal au 7e siècle av. J.-C à Ninive. Pour reconstruire cette série, les chercheurs se basent sur différents types de sources comme des manuscrits standards, des catalogues ou des commentaires. À cela s’ajoutent les tablettes d’extraits qui sont très souvent la seule source à disposition pour la reconstruction des chapitres de Shumma alu.
Lay summary

Le projet vise à étudier et à mettre en valeur les tablettes d’extraits, désignation moderne pour des manuscrits contenant des sélections de présages d’un ou plusieurs chapitres de la série. Perçues comme une production textuelle secondaire, les tablettes d’extraits n’ont fait l’objet d’aucune recherche jusqu’à aujourd’hui.

L’étude générale des tablettes d’extraits de Shumma alu se concentrera sur un groupe cohérent de 180 tablettes d’extraits provenant de Ninive. Elle suivra trois axes: Dans un premier temps, tous les exemplaires appartenant à ce genre seront (ré)edités. Cela permettra dans un deuxième temps d’analyser la structure interne des tablettes d’extraits. Cette analyse portera sur le format comme sur le contenu et révélera la macrostructure ainsi que microstructure des tablettes. Les résultats de la recherche permettront finalement d’établir une typologie de ce genre.

Une meilleure compréhension des tablettes d’extraits aidera à finaliser l’édition de la version ninivite de la série. La définition de ce genre et une méthodologie pour l’exploiter impactera au-delà de la reconstruction de Shumma alu l’édition d’autres grands corpus du 1er millénaire av. J.-C.
Direct link to Lay Summary Last update: 28.10.2021

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
175970 Edition de la série divinatoire Šumma Alu 01.10.2017 Project funding

Abstract

Le traité divinatoire Shumma alu est un des plus longs traités divinatoires du Proche-Orient ancien. C’est au 7e siècle av. J.-C. qu’il acquiert la forme standard qui intéresse ce projet, c’est-à-dire tel qu’il a été compilé dans la librairie du roi Assurbanipal à Ninive. Plusieurs types de sources sont à disposition pour le reconstruire : textes standards et extra-standards, tablettes d’extraits, catalogues, rapports et commentaires. Le projet vise à étudier les tablettes d’extraits, désignation moderne pour des manuscrits contenant les sélections de présages d’une ou plusieurs tablettes standards. Source négligée et méconnue, perçue comme une production textuelle secondaire, elle n’a fait l’objet d’aucune recherche. Trop souvent cependant, les tablettes d’extraits sont la seule source à disposition pour la reconstruction des tablettes de Shumma alu.La nécessité d’étudier la typologie de ce genre est née du projet FNS « Edition de la série divinatoire Shumma alu » (no. 175970; 2017-2021) qui a pour but l’édition digitale intégrale de la série et en particulier la reconstruction du dernier tiers pour lequel les tablettes d’extraits ont démontré leur importance. Elles permettent de fixer la succession de plusieurs tablettes-chapitres et viennent combler d’importantes lacunes. Fort des résultats obtenus, il est devenu évident que ce groupe de textes pourrait aussi solutionner les problèmes soulevés par la reconstruction actuelle des tablettes éditées. Cependant, il s’avère indispensable d’étudier préalablement la typologie de ce corpus et sa relation au texte standard afin de définir une méthodologie fiable pour l’exploiter pleinement. Cette nouvelle recherche s’intéresse donc à un genre encore largement méconnu. L’étude générale des tablettes d’extraits de Shumma alu doit suivre trois axes : étudier la terminologie émique, déterminer la typologie des tablettes et analyser leur structure interne. Les travaux préliminaires ont permis de délimiter un groupe cohérent de 180 tablettes d’extraits provenant de Ninive qui sera la base de cette étude. Les tablettes d’extraits seront intégralement (ré)éditées, y compris les nouveaux joins et fragments. L’analyse du matériel portera sur le format comme sur le contenu, et la typologie qui en découlera corrélera l’ensemble des résultats. Cette étude permettra la comparaison avec d’autres corpus de tablettes d’extraits comme le deuxième groupe le plus important, celui d’Uruk.Les résultats de la recherche sur ces tablettes d’extraits seront utilisés pour la finalisation de l’édition de la version ninivite de la série. La définition de ce genre et une méthodologie pour l’exploiter dans l’édition de textes impactera au-delà de la reconstruction de Shumma alu. Les corpus du 1er millénaire et les productions textuelles dites secondaires (collections, commentaires, etc.) ont connu un regain d’intérêt et cette recherche s’inscrira dans la tendance des études récentes.
-