Project

Back to overview

En quête des premières sociétés agro-pastorales alpines par l’analyse des pratiques alimentaires, des modes de vie et des dynamiques de peuplement : une vision renouvelée

English title Towards a renewed vision of alpine agro-pastoral societies through the analysis of food practices, lifestyles and peopling dynamics
Applicant Desideri Jocelyne
Number 205059
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Institut F.-A. Forel Université de Genève
Institution of higher education University of Geneva - GE
Main discipline Archaeology
Start/End 01.01.2022 - 31.12.2025
Approved amount 772'077.00
Show all

All Disciplines (5)

Discipline
Archaeology
Genetics
Anthropology, Primatology
Geochemistry
Prehistory

Keywords (15)

Valais; Anthropologie; Néolithique; Alimentation; Bio-archéologie ; Variations non-métriques dentaires; Mobilité; Archéologie; Paléogénomique; Préhistoire; Géochimie isotopique; Paléopathologie; Histoire du peuplement ; Mode de vie ; Fonctionnements sociaux

Lay Summary (French)

Lead
Ce projet concerne une période de la préhistoire, le Néolithique, qui se développe entre 5500 et 2200 av. J.-C. en Suisse occidentale et qui voit de grands changements dans les modes de vie et les fonctionnements de ses sociétés. Ce sont les premières communautés agro-pastorales, pour lesquelles nous étudions ici les comportements alimentaires, les modes de vie et la mobilité.
Lay summary

En quête des premières sociétés agro-pastorales alpines par l’analyse des pratiques alimentaires, des modes de vie et des dynamiques de peuplement : une vision renouvelée

Objectifs du travail de recherche

Pour comprendre comment ont vécu et évolué ces communautés dans leur nouvel environnement, ce projet comprend plus de 350 individus néolithiques provenant du canton du Valais. 

Le premier volet du projet a pour but d’analyser l’évolution des régimes alimentaires et des pratiques de subsistance. Pour ce faire, nous prévoyons de comparer les résultats de deux approches : la géochimie  isotopique et la paléopathologie. Le second volet a pour objectif de reconstruire l’histoire du peuplement, en étudiant la mobilité des individus tout au long du Néolithique. Nous comparerons à nouveau les résultats de trois approches : la géochimie isotopique, l’anthropologie dentaire et la paléogénomique.

Contexte scientifique et social du projet de recherche

C’est à l’aide d’un discours interdisciplinaire que nous affinerons, nuancerons et complèterons nos connaissances sur les premières sociétés agro-pastorales alpines. Ce projet se placera comme un référentiel de données originales pour une région, un référentiel attendu par les scientifiques travaillant sur ces thématiques. 

Enfin, les thèmes abordés susciteront un intérêt au-delà du monde scientifique, s’inscrivant dans celui porté par nos sociétés : la diète, la santé, les modes de vie ou encore la mobilité des individus au sein d'une communauté sont des préoccupations toujours d’actualité ! 

Direct link to Lay Summary Last update: 05.12.2021

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Project partner

Abstract

Ce projet de recherche concerne l’étude du comportement de l’Homme néolithique dans son environnement. Par son analyse, nous souhaitons ouvrir une fenêtre sur la structure sociale des premières sociétés agro-pastorales alpines. Les pratiques funéraires nous livrent une image de sociétés évoluant tout au long de la période. Nous souhaitons déchiffrer comment les individus néolithiques interagissent, vivent ensemble et évoluent sur un territoire donné. Nous avons sélectionné le Valais qui est une région incontournable pour aborder les fonctionnements sociaux des populations néolithiques helvétiques avec des données archéologiques solides. C’est par l’intégration d’un ensemble cohérent de gisements inédits et d’importance majeure du Néolithique moyen au Campaniforme de ce territoire que nous souhaitons aborder les questionnements liés à l’alimentation, aux modes de vie et à la dynamique de peuplement de ces populations. Deux volets sont envisagés. Le premier a pour but d’analyser l’évolution des régimes alimentaires et des pratiques de subsistance par la géochimie isotopique (carbone, azote et soufre) et l’analyse paléopathologique. Le second a pour objectif de reconstruire l’histoire du peuplement en étudiant la mobilité des individus tout au long du Néolithique sous l’angle de la géochimie isotopique (strontium, oxygène, néodyme), des variations non-métriques dentaires et de la paléogénomique.Ce projet permettra, à terme, de constituer un référentiel complet de données originales pour l’ensemble de la période d’une région, ce qui constitue une situation inédite et exceptionnelle. Le comportement des humains du Néolithique dans leur nouvel environnement sera décrypté ; l’information scientifique enrichie et affinée par le regard croisé que nous fournira l’apport mutuel des différentes approches mobilisées.
-